Cérémonies de Srebrenica : le Premier ministre serbe chassé à coups de pierres

le , mis à jour à 14:57
0
Cérémonies de Srebrenica : le Premier ministre serbe chassé à coups de pierres
Cérémonies de Srebrenica : le Premier ministre serbe chassé à coups de pierres

Plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient présentes samedi à Srebrenica (Bosnie) pour les cérémonies marquant le 20e anniversaire du massacre de 8 000 hommes et garçons musulmans. A cette occasion, les cercueils de 136 victimes identifiées du massacre de juillet 1995 seront mis en terre vers 11H00 GMT (13 heures, heure française). A ce jour, 6241 victimes retrouvées et identifiées ont été enterrées au mémorial de Srebrenica et 230 autres dans d'autres cimetières. Environ 50 000 personnes, dont des proches des victimes et des survivants, étaient attendues.

Le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic, est arrivé sur place dans la matinée. Après avoir signé le livre de condoléances, il s'est entretenu avec des mères de victimes, dont l'une lui a donné une longue accolade. Mais de nombreux participants aux cérémonies n'ont pas apprécié sa présence. Alors qu'il venait de déposer une fleur devant un monument portant les noms des plus de 6 200 victimes identifiées et enterrées au mémorial, la foule a commencé à scander «Allah Akbar» (Dieu et grand) et à lancer des pierres dans sa direction. 

«Une attaque contre toute la Serbie»

Entouré de ses gardes du corps, le Premier ministre serbe a réussi à quitter le mémorial en courant, tandis que par hauts-parleurs, les organisateurs lançaient des appels au calme. «La délégation dirigée par Aleksandar Vucic a quitté la cérémonie après une attaque au cours de laquelle le Premier ministre a été touché à la tête par un jet de pierre et que ses lunettes ont été cassées», a rapporté l'agence officielle Tanjug citant des correspondant à Srebrenica. «Le Premier ministre s'est comporté en homme d'État en décidant d'aller s'incliner devant les victimes (...). C'est une attaque non seulement contre Vucic mais contre toute la Serbie et sa politique de paix et de coopération régionale», a déclaré le chef de la diplomatie serbe Ivica Dacic

A ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant