Cérémonie des Molières : des intermittents manifestent pour plus de diversité

le
4
Cérémonie des Molières : des intermittents manifestent pour plus de diversité
Cérémonie des Molières : des intermittents manifestent pour plus de diversité

Les nombreuses personnalités venues assister lundi soir aux Folies Bergère à Paris à la 28e cérémonie des Molières, la soirée des récompenses du monde du théâtre, ont été accueillies par une petite manifestation d'intermittents et de militants pro-diversité.

Muriel Robin, Catherine Frot, Michel Bouquet ou encore la ministre de la Culture Audrey Azoulay ont été reçus par une quinzaine d'intermittents du spectacle et autant de militants du collectif «Décoloniser les Arts», qui protestaient contre des Molières «monochromes» voire «racistes». Ces derniers ont manifesté dans le calme devant l'entrée du théâtre où sont également arrivés Michel Aumont, Denis Podalydès et Dominique Blanc.

La cérémonie, enregistrée à partir de 20 heures devait être  diffusée ce soir à 22H25 sur France 2. Elle est animée pour la première fois par Alex Lutz («Catherine et Liliane» sur Canal+). Il faudra tout son talent pour dissiper la morosité d'une saison marquée par les attentats. Le théâtre privé souffre toujours d'une baisse de fréquentation de 12%, après le creux de 30% subi juste après les attentats en novembre et décembre.

Les intermittents à l'origine de la petite manifestation préliminaire veulent faire pression pour que l'accord unanime signé par la branche du spectacle soit intégré à la convention chômage en cours de négociation. L'accord, approuvé par la partie patronale (Fesac) et l'ensemble des syndicats de la profession (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC), prévoit d'assouplir les conditions d'affiliation au régime des intermittents et offre de meilleures garanties notamment pour les intermittentes revenant de congés maternité.

Les militants du collectif «Décoloniser les arts», mené notamment par le metteur en scène David Bobée, soulignent pour leur part qu'une seule artiste est issue de la diversité sur 86 artistes nommés dans 19 catégories (Sophia Aram, née dans une famille d'origine ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pylenoir il y a 8 mois

    Les intermittents et les gens du spectacle doivent avoir un régime de retraite et d’indemnisation du chômage spécifiques puisqu'ils se veulent spécifiques et surtout totalement indépendants. Ce sont eux qui doivent gérer les cotisations et les allocations.

  • pylenoir il y a 8 mois

    ce que l'on ne peut obtenir par la qualité on l’obtiendra par la manif!

  • nono67 il y a 8 mois

    hallucinant !! ils sont 15 bien tassés devant l'objectif et ils ont droit à un article dans le parisien , repris par tous nos chers, très chers médias gau chos bo bo !!!

  • d.e.s.t. il y a 8 mois

    C'est bizarre, mais ils ressemblent étonnament à des migrants! Migrants de luxe, sans doute?