Cercle Wagram : lourdes peines requises

le
0
Les prévenus encourent de dix-huit mois avec sursis à 7 ans de prison ferme.

On les avait peu entendus pendant les débats, mais les deux procureurs mobilisés pour le procès du Cercle Wagram, devant la XIVe chambre du tribunal correctionnel de Paris, se sont rattrapés pour leur réquisitoire, qui a duré trois heures. Mmes Bronstein et Dhervilly avaient jugé opportun de ne citer aucun témoin; elles n'ont pour ainsi dire pas posé de questions aux sept des dix prévenus poursuivis pour avoir pris le contrôle par la force de l'établissement de jeu en janvier 2001: elles avaient sans doute tout compris depuis le début.

La première propose une relecture en règle de l'ordonnance de renvoi, agrémentée de quelques formules inédites. Le putsch, réalisé «sans violence physique et sans arme», fut «rapide, violent, efficace», explique-t-elle, soulignant que pas une des personnes débarquées n'a porté plainte. Pour Mme Bronstein, qui se fonde essentiellement sur les abond...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant