Cercle Cadet : un ancien commissaire divisionnaire en garde à vue

le
0
Une enquête policière vise le cercle Cadet, cercle de jeux parisien.
Une enquête policière vise le cercle Cadet, cercle de jeux parisien.

Selon nos informations, un ancien commissaire divisionnaire a été placé en garde à vue ce matin dans l'affaire du cercle Cadet. Vincent L., parti à la retraite en 2009, est soupçonné par les policiers d'avoir dissimulé de l'argent pour le compte de Serge Kasparian, propriétaire du cercle de jeux. Plus tôt dans la matinée, quinze personnes avaient été interpellées à Paris et en région parisienne dans le cadre d'une enquête sur le cercle Cadet menée par les juges Serge Tournaire et Hervé Robert, pour des faits présumés de travail dissimulé, blanchiment en bande organisée, recel d'abus de confiance et association de malfaiteurs. Montages financiers Parmi les personnes interpellées figurent plusieurs employés du site, ainsi que le propriétaire du cercle Cadet, Serge Kasparian, 51 ans, qui apparaît au centre de l'enquête. Actionnaire principal de deux brasseries dans le quartier de Montparnasse (14e), mais également d'un restaurant à Aix-en-Provence, il a repris en 2010 les locaux du cercle Concorde rebaptisé cercle Cadet, installant son fils à la direction du restaurant Rich, abrité dans les mêmes locaux. Les enquêteurs s'intéresseraient notamment au train de vie de l'homme d'affaires, qui ne posséderait pas de compte bancaire personnel en France - mais plusieurs au Maroc où il aurait d'ailleurs acheté plusieurs biens immobiliers, dont la somptueuse villa de Charles Aznavour et un riad à Marrakech. Les policiers soupçonnent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant