Century 21 le marché locatif s'autorégule

le
0

Globalement les loyers en France ont connu une progression similaire à celle de l'inflation (0,6%) ... sauf dans les zones tendues marquées par une modération des loyers. Au regard de l'inflation, l'écart se creuse au détriment du propriétaire.

Le réseau CENTURY 21 fédère près de 900 agences qui interviennent sur le marché de la transaction ou de la gestion locative sur l'ensemble du territoire français. L'étude qu'elle vient de publier sur le marché locatif s'appuie donc sur une vaste expérience « terrain » qui ne manquera pas de susciter l'intérêt des gestionnaires de SCPI logements.

Globalement, l'analyse souligne, tous types de biens confondus, des loyers en progression de 0,6 % en 2013, un niveau proche de l'inflation (+0,7%). Cette résistance des loyers est disparate selon le type de biens. Les propriétaires de 2 pièces mis en location (+0,8 %, 40 % du marché) ont gagné 0,2 points sur l'inflation tandis que ceux qui avaient un « 3 pièces » à louer (+ 0,4%) ont connu une tendance exactement inverse : une perte de 0,2 points. Ceux qui s'en tirent le mieux sont les propriétaires de 4 pièces et de maisons où les loyers progressent respectivement de 3,2 % et 3,9 %.

Paris, pour sa part, mesure un prix moyen des loyers au mètre carré en retrait de 0,7%, portant ainsi à -1,4% la baisse nette relative à l'inflation ( 26,6€ le mètre carré). Ce phénomène de modération des loyers qui s'observe également en Ile-de-France et dans des grandes villes comme Lyon et Marseille est le signe d'un marché qui s' « autorégule ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant