Centres éducatifs fermés : la Chancellerie freine toujours

le
0
Le candidat Hollande s'était engagé à doubler le nombre de centres éducatifs fermés en 2017.

«Un outil devenu incontournable.» Voici comment les professionnels de la justice des mineurs décrivent les centres éducatifs fermés (CEF), créés il y a dix ans, dans un rapport rendu début 2013 par les inspecteurs de trois inspections générales - affaires sociales (Igas), services judiciaires (IGSJ) et protection judiciaire de la jeunesse (IGPJJ). Ils notent qu'«environ 90 % des magistrats (...) ayant répondu au question­naire (...) estiment que le CEF correspond à un besoin de la juridiction et constitue une alternative crédible à l'incarcération».

Des conclusions qui semblent conforter la promesse de campagne de François Hollande de doubler en cinq ans le nombre de ces unités. Une volonté réaffirmée en janvier dernier lors de la rentrée solennelle de la Cour de cassation. Un CEF accueille, sous la tutelle d'une forte équipe éducative, une douzaine de je...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant