Centres de rétention: Valls étudie des fermetures

le
0
Ces établissements destinés aux étrangers en situation irrégulière sont en partie inoccupés.

Manuel Valls souffle le chaud et le froid. Après avoir déposé un projet de loi permettant de retenir les étrangers durant 16 heures en remplacement de la garde à vue dorénavant interdite, le ministre de l'Intérieur, cité par l'AFP, vient d'indiquer qu'il n'était pas «fermé à une réflexion» sur la fermeture de quelques centres de rétention administrative. Interrogé dans la nuit de jeudi à vendredi par les députés sur le budget des politiques d'immigration et d'asile, le ministre a toutefois précisé que dans le cadre de cette réflexion «certaines précautions» seront à prendre. Parmi elles, la préservation «d'un maillage territorial décent» pour que ces centres ne soient pas trop éloignés des lieux d'interpellation.

Au nombre de 25 en France et d'une capacité globale de 1672 places, ces structures disséminées sur tout le territoire permettent de garder durant 45 jo...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant