Centre de recherche sur l'acier : «Une pitrerie», juge Mélenchon

le
20
Centre de recherche sur l'acier : «Une pitrerie», juge Mélenchon
Centre de recherche sur l'acier : «Une pitrerie», juge Mélenchon

«Une pitrerie». Voilà comment Jean-Luc Mélenchon a jugé jeudi l'annonce de François Hollande de créer à Florange un centre de recherche sur l'acier. De leur côté, les syndicats du site D'ArcelorMittal, qui ont rencontré le président de la République dans la matinée lors d'une table-ronde, sont partagés, certains reconnaissant que Hollande est «venu avec un acte» quand d'autres jugent que ce n'est «pas l'annonce du siècle.»

Jean-Luc Mélenchon (PG) : «Une pitrerie». «C'était donc ça la solution ! Transformer les fondeurs en chercheurs. Formidable !», a ironisé, dans un communiqué, le coprésident du Parti de Gauche. «Avec cette pitrerie, Hollande est allé se moquer du monde sur place», a-t-il poursuivi, jugeant que c'est «une pure opération de communication provocante qui ajoute au désespoir local». Et de lancer : «Il faut lui donner la réplique. Aux élections, punissons !»

Edouard Martin (CFDT) : «Un acte». «On ne voulait pas de discours, il est venu avec un acte», a relevé Edouard Martin à l'issue d'une rencontre entre le président de la République et les responsables syndicaux d'ArcelorMittal. «Je suis satisfait dans l'idée qu'enfin, l'Etat et les pouvoirs publics prennent conscience de l'utilité et même de la nécessité de reprendre la main sur les brevets» en matière de sidérurgie avec la création de ce centre, a commenté le responsable syndical. Avec la création de ce centre, «peut-être que la peur va changer de camp», a-t-il encore estimé en référence au bras de fer entre les salariés d'ArcelorMittal et le chef d'entreprise indien Lakshmi Mittal.

Yves Fabbri (CGT) : «Aucune garantie.» «Il est certain qu'il y a une incohérence entre son intervention sur la camionnette (durant la présidentielle), et aujourd'hui», affirmé sur iTélé le syndicalite. On demande d'avoir des garanties sur le site de Florange, aujourd'hui il n'y a eu aucune garantie. Si demain il y a une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le lundi 7 oct 2013 à 21:08

    Si Mélenchon veut être pris au sérieux il n'a qu'à faire comme Martin : ami ami avec Filipetti

  • nanard83 le lundi 7 oct 2013 à 17:11

    D'accord avec Gacher , pourquoi faire un centre de recherche en sidérurgie ?Nos aciéristes ( et je les connais , ayant été dans celles du monde entier) sont parmi les premiers mondiaux et n'ont plus rien à rechercher dans ce domaineIl y a d'autre part , des centres dans chaque groupe sidérurgique françaisC'est de la poudre aux yeux , le plus affligeant , c'est que les syndicats approuvent!!!

  • M4426670 le jeudi 26 sept 2013 à 15:12

    D'habitude je ne suis pas d'accord avec lui, mais là il faut reconnaitre que c'est une pitrerie (sur le dos de nos impots), et il faut sanctionner. Peut être pas dans le sens de Melenchon.....

  • ske007 le jeudi 26 sept 2013 à 15:00

    Melanchon aigrit car il n'a pas obtenu le poste qu'il souhaitait au sein du gourvernement!!Les gens aigris sont contre-productif!

  • leblan73 le jeudi 26 sept 2013 à 14:39

    Amusant d'entendre Mélenchon parler de pitrerie alors qu'il est le Pitre N°1 de la scène politique française...

  • ltondu le jeudi 26 sept 2013 à 14:35

    Parole de porcinet mise en doute ?deviendra mensonge par inefficacité, ou incompétence ...

  • M2723293 le jeudi 26 sept 2013 à 14:33

    Je vous appreciais, et maintenant je dois vous ignorer tant vos propos ne sont que communication et vos mots qu'outrance destinée à attirer les médias qui se nourissent de la forme. Le fond est source de perte de temps.Vous etes dans l'air du temps, mais vous n'etes ni danton ni robespierre et encore moins Voltaire.Désolé.

  • jean.coq le jeudi 26 sept 2013 à 14:31

    quels que soient ses défauts, il a ici entièrement raison.

  • bsr16 le jeudi 26 sept 2013 à 14:29

    effectivement encore de l'argent public foutu en l'air...enfin pour la paix sociale.

  • gacher le jeudi 26 sept 2013 à 14:29

    Je ne vois pas ce qu'un centre de recherche sur l'acier apportera à Florange. Ce n'est pas le même métier, ce n'est pas le rôle de l'état. Des centre de recherches existent déjà, et souvent il travaille sur la meilleure façon de traiter un minerais, ce qui est loin de présenter un intérêt pour Florange. C'est encore une énormité qui montre une incompétence totale de FH. On un gouvernement totalement nul