Centrale de Tricastin : EELV et le PS en désaccord sur l'action de Greenpeace

le
3
Centrale de Tricastin : EELV et le PS en désaccord sur l'action de Greenpeace
Centrale de Tricastin : EELV et le PS en désaccord sur l'action de Greenpeace

Alors que le débat national sur la transition énergétique s'achève jeudi, les sujets écologiques sont au coeur des tensions entre le PS et Verts. Après la brutale éviction de Delphine Batho du poste de ministre de l'Ecologie, après la sortie tonitruante du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, favorable à la recherche de nouveaux moyens d'extraction du gaz de schiste, c'est désormais l'action de Greenpeace à la centrale de Tricastin (Drôme), lundi, qui divise les alliés. Faut-il la condamner ? Non, répond Europe Ecologie-les Verts (EELV). Oui, insiste le PS ce mardi matin.

Sur RTL, Barbara Pompili, coprésidente du groupe EELV à l'Assemblée nationale, a assuré qu'elle «approuve, sans aucun doute», l'intrusion de militants de l'ONG sur le site de la centrale nucléaire la veille à l'aube. «C'est une action citoyenne de personnes qui veulent montrer qu'on a des problèmes de sécurité nucléaire dans nos centrales», a-t-elle déclaré, employant la même expression -«action citoyenne»- que Jean-Vincent Placé, sénateur EELV, la veille.

Harlem Désir désapprouve l'action de l'ONG

L'élu verte va encore plus loin, estimant qu'«on devrait remercier» l'ONG et n'hésitant pas à aller sur le terrain de la provocation : si elle était aux manettes, elle «contractualiserait (NDLR : les militants de Greenpeace) pour qu'ils viennent faire des inspections surprises» dans les centrales.

Réagissant à la proposition des ministres de l'Intérieur et de l'Ecologie de durcir les sanctions contre les personnes qui pénètrent illégalement sur les sites nucléaires, elle rétorque qu'«ils ont tort. Ca n'a pas de sens cette affaire. Durcir, pourquoi faire ? Pour que les terroristes soient terrorisés par une amende plus forte ? Bien sûr !»

Sur Europe 1 trente minutes plus tard, Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a au contraire estimé qu'«on ne doit pas approuver des actions illégales sur des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paumont1 le mardi 16 juil 2013 à 10:56

    Un imbécile les a traités d'agitateurs, mais si on remplace le mot agitateur par terroriste, que ce passe-t-il une fois qu'ils sont dans la centrale?

  • M4960905 le mardi 16 juil 2013 à 09:53

    L'action de Greenpaece n'est ni criminelle,ni terroriste ,elle est simplement vexante pour ces petits crétins d'EDF et du gouvernement

  • jbellet le mardi 16 juil 2013 à 09:50

    que dira cette dame lorsqu'il y aura un mort?