Centrale de Fessenheim : fermera, fermera pas ?

le
0
Centrale de Fessenheim : fermera, fermera pas ?
Centrale de Fessenheim : fermera, fermera pas ?

Lors de sa campagne de 2012, François Hollande s'était engagé à fermer la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus vieille de France, avant la fin 2016. Un objectif de moins en moins tenable.

Selon l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), il faut en effet cinq ans de procédures pour publier le décret qui enclenchera le démantèlement du site.

EDF, l'exploitant de la centrale mise en service en 1977, assure avoir commencé à travailler sur le sujet.

Mais « aujourd'hui, nous n'avons pas vu le début d'un dossier », s'inquiète Jean-Christophe Niel, directeur général de l'ASN, qui prévient qu'il reste six mois pour tenir les délais.

De son côté, Francis-Rol Tanguy, délégué interministériel chargé de la fermeture, répète depuis sa nomination, en décembre 2012, que l'engagement de François Hollande sera tenu.

Cliquez sur l'infographie pour l'afficher en grand.

4 milliards de manque à gagner pour EDF

EDF joue la montre, car la fermeture anticipée de Fessenheim représente un gros manque à gagner.

En 2011 et 2013, l'ASN a estimé que l'exploitant pourrait, moyennant des travaux de rénovation, continuer de faire tourner sans risque le réacteur 1 de la centrale jusqu'en 2021, et le réacteur 2 jusqu'en 2023. Ce sursis de dix ans représenterait 4 milliards d'euros de revenus pour EDF, qui entend donc toucher une compensation. Même si, nous assure l'entreprise, « les discussions sur le montant des indemnités n'ont pas commencé ».

Par ailleurs, les entreprises (une allemande et trois suisses) qui détiennent des parts dans la centrale ne manqueront pas de réclamer, elles aussi, des indemnités. Pour en fixer le montant, et accélérer le processus de fermeture, le gouvernement attend la future loi sur l'énergie. Prévue pour le printemps prochain, celle-ci ne sera finalement pas votée avant la fin 2014.

Le timing pour fermer Fessenheim sera donc ultra-serré. Avec le risque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant