Centrafrique : une jeune photojournaliste française assassinée

le
0
Centrafrique : une jeune photojournaliste française assassinée
Centrafrique : une jeune photojournaliste française assassinée

Une jeune photojournaliste a été assassinée en Centrafrique, confirme ce mardi soir l'Elysée. D'après nos informations, la force française Sangaris a intercepté ce jour une voiture de miliciens anti-Balaka, dans le nord du pays. Lourdement armés, les hommes détenaient dans leur véhicule le corps de Camille Lepage, une photojournaliste de 26 ans.

Selon une source militaire, «cela date de deux jours. Camille Lepage était en compagnie des (milices) anti-balaka pour son reportage. Ils seraient tombés dans une embuscade certainement tendue par des éléments armés qui écument la région. Elle a subi des tirs et les anti-balaka ont remonté le corps ainsi que ceux de leurs compagnons.»

Une habituée des terrains difficiles

La jeune femme originaire d'Angers (Maine-et-Loire) avait démarré la photo après avoir obtenu un diplôme de journalisme. Elle s'était d'abord installée au Sud Soudan, le plus jeune pays du monde, en juillet 2012, avant de se rendre Centrafrique, qu'elle a sillonnée pour plusieurs médias, dès le début des violences en 2013. Rattachée à l'agence de photographie Hans Lucas, Camille Lepage a collaboré pour de nombreuses publications dont le Parisien - Aujourd'hui en France, le Parisien Magazine, Time, Le Monde, Vice Magazine, The Sunday Times...  

«Ma fille était une fille exceptionnelle, elle avait la passion du photojournalisme (...) Elle n'avait qu'une envie, c'était de témoigner sur des populations dont on ne parlait pas et qui étaient en danger», a déclaré la mère de Camille Lepage à RTL. «C'est pour ça qu'elle était allée à Djouba, au Sud Soudan. A partir du mois de septembre, elle était partie en Centrafrique. Elle n'avait pas peur», a-t-elle raconté.

Pour autant, «ce n'était pas du tout une tête brûlée. Elle savait exactement ce qu'elle faisait», a assuré la cofondatrice de l'agence Hans Lucas, Virginie Terrasse.

Sur son compte Twitter, la jeune femme indiquait récemment ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant