Centrafrique : un soldat du RPIMA de Castres portait un insigne nazi

le
0
Centrafrique : un soldat du RPIMA de Castres portait un insigne nazi
Centrafrique : un soldat du RPIMA de Castres portait un insigne nazi

Une attitude «inadmissible» qui ne reflète «en rien la réalité dans les armées», a réagi dès vendredi un porte-parole de l'état-major des armées. Dans la journée, l'armée a retiré une de ses photos de l'opération Sangaris en Centrafrique, publiée sur sa page officielle Facebook. L'image représentait en gros plan un soldat actuellement posté en Centrafrique. Sur son bras, un écusson cousu sur son uniforme porte l'inscription «Meine Ehre heißt Treue» («Mon honneur s'appelle fidélité»), une devise des SS.

Le soldat appartient au 8e RPIMA de Castres, a annoncé samedi une source proche du régiment, confirmant une information de La Dépêche du Midi. Déjà marqués par la perte de deux des leurs il y a dix jours, les militaires de cette unité d'élite de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMA) sont «catastrophés par cette attitude totalement déplacée, étrangère aux valeurs du régiment», selon cette source.

Il «n'en connaissait peut-être pas la signification»

Une source militaire souligne toutefois que beaucoup de soldats engagés en Centrafrique sont «très jeunes, à peine plus de 20 ans», et que le porteur de l'insigne «n'en connaissait peut-être même pas la signification».

Repéré par BFM TV, le cliché faisait partie d'une série de neuf photos destinées à illustrer le bon déroulement de la mission française des quelque 1600 militaires en Centrafrique. Le cliché avait également été pris par un photographe l'AFP, sous un autre angle.

AFP/F. Dufour

Le militaire sera «immédiatement suspendu»

L'armée a immédiatement retiré l'image de Facebook et s'est désolidarisée d'un acte qui, selon elle, ne montre «en rien la réalité dans les armées». Gilles Jaron, porte-parole des armées, a assuré que le militaire serait «immédiatement suspendu» dès qu'il aura été identifié, ce dernier arborant «un insigne d'épaule n'appartenant pas à la tenue militaire, sur lequel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant