Centrafrique: Paris tempère son intervention militaire

le
0
C'est la première fois depuis l'indépendance de la Centrafrique que les troupes françaises renoncent aussi clairement à leur rôle d'acteur principal dans une crise politico-militaire.

Comme l'a réaffirmé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, depuis Kaboul lundi, la mission des 600 militaires stationnés en Centrafrique, à l'aéroport de Bangui, est de protéger les ressortissants français et européens et de les évacuer en cas de besoin. Officiellement, ces derniers sont 1200 - dont un tiers de binationaux - même si certains sont déjà partis. L'attaque de l'ambassade de France à Bangui par des manifestants le 26 décembre a montré que la situation pouvait rapidement dégénérer et se retourner contre les Français. C'est la raison pour laquelle, affirme Paris, des renforts ont été envoyés de la base militaire de Libreville au Gabon ces jours derniers.

Pendant longtemps, les troupes françaises sont intervenues en Centrafrique pour y faire ou y défaire le...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant