Centrafrique : «Nous devons défendre nos intérêts»

le
0
VIDÉO - Si l'ensemble de la classe politique semble approuver l'intervention française, l'opposition s'inquiète toutefois de l'absence de calendrier précis et du manque de soutien de la communauté européenne.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant