Centrafrique : les rebelles foncent sur Bangui

le
1
Après avoir forcé le barrage tenu par la force militaire des États d'Afrique centrale (Fomac) à 75 km au nord de Bangui, les rebelles du Séléka veulent prendre possession de la capitale centrafricaine.

Les rebelles centrafricains du Séléka ont forcé vendredi à la mi-journée le dernier verrou sur la route de Bangui, annonçant leur intention d'entrer dans la capitale centrafricaine où ils ont appelé les populations «au calme». «Nos troupes viennent de prendre Damara», barrage tenu par les troupes de la force africaine à 75 km au nord de Bangui,a déclaré à l'AFP, Éric Massi, un porte parole du Séléka. «Nous appelons tout le monde, civils et militaires, au calme en attendant l'arrivée de nos troupes à Bangui, afin d'éviter des combats inutiles», a-t-il poursuivi.

«Il y a eu des tirs sans faire de blessés, les rebelles ont forcé le barrage de Damara et sont passés» vers midi (heure locale), a expliqué une source au sein de la Force militaire des États d'Afriq...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • farouxfr le vendredi 22 mar 2013 à 17:56

    Nous n'avions absolument rien à faire là-bas. Une armée régulière ne peut venir à bout de francs tireurs déterminés. Une belle défaite à mettre au compte de notre président...