Centrafrique: les gendarmes français sur le qui-vive

le
0

Deux soldats de la force africaine en Centrafrique (Misca) ont été blessés jeudi 10 avril à Bria (400 km au nord-est de Bangui), où des partisans de l'ex-rébellion Séléka ont pris à partie les forces internationales, selon des habitants et l'armée française vendredi. A Bangui, les patrouilles de la gendarmerie française et de la force Sangaris sont sur le qui-vive. Durée: 01:09

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant