Centrafrique : les corps des deux soldats français ont été rapatriés

le
0
Centrafrique : les corps des deux soldats français ont été rapatriés
Centrafrique : les corps des deux soldats français ont été rapatriés

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, arrivé vendredi matin à Bangui, s'est exprimé devant les forces françaises déployées dans le pays, après la mort mardi de deux soldats français du 8e RPIMA de Castres. Leurs corps sont arrivés à 16h15 à l'aéroport de Roissy (lire dans l'encadré ci-dessous).

Il a assuré que les militaires français, accusés par la communauté musulmane de faire le jeu des chrétiens, étaient «impartiaux» et «le seront jusqu'au bout».

Les forces françaises se «déploieront sur l'extérieur (de Bangui, Ndlr) pour sécuriser l'ensemble du pays (...) au fur et à mesure que les forces africaines se renforceront et que le calme se poursuivra à Bangui», a-t-il également expliqué, alors que l'Union africaine (UA) a formalisé la décision de porter à 6 000 hommes les effectifs de sa force en Centrafrique (Misca) qui est actuellement de 3 000 hommes.

Le ministre de la Défense devait s'entretenir avec le président centrafricain de transition, Michel Djotodia, ex-chef de la rébellion Séléka. Dans la soirée, il se rendra au Tchad, où il rencontrera le président Idriss Deby.

Au bord de la crise humanitaire

«La spirale de l'affrontement s'est brutalement aggravée, ajoutant à la crise sécuritaire les prémices d'une crise humanitaire», a affirmé le ministre lors d'un discours devant 200 soldats français déployés dans le cadre de l'opération Sangaris. Qualifiant la Centrafrique de «pays à la dérive.»

Peu après l'intervention de Jean-Yves Le Drian, le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a révélé que vingt-sept musulmans avaient été tués jeudi par des milices d'auto-défense chrétiennes, dites anti-Balaka, dans le village de Bohong, à 75 km de Bouar, à l'ouest du pays.

Votre mission en Centrafrique requiert sang froid et intelligence de situation. pic.twitter.com/kZXJSPxgP1? Jean-Yves Le Drian (@JY_LeDrian) 13 Décembre 2013

Plus de 600 morts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant