Centrafrique : le football n'échappe pas aux violences

le
0
Centrafrique : le football n'échappe pas aux violences
Centrafrique : le football n'échappe pas aux violences

En pleine guerre civile, la reprise du championnat de football en Centrafrique se fait difficilement. Un match a été suspendu, samedi, à Bangui, après qu'un supporter a tenté de jeter une grenade dans le public de l'équipe adverse, provoquant la débandade, a raconté mardi une source policière. «Un fanatique qui assistait samedi dernier à la rencontre Stade Centrafricain (SCAF) contre Réal Comboni (autre équipe de la capitale) a sorti une grenade de sa poche et tenté de lancer l'explosif parmi les fanatiques de l'équipe adverse», selon cette source.

Sa tentative a toutefois échoué, l'homme ne sachant pas manipuler l'engin explosif. Mais, il a entraîné «une débandade des fanatiques, des officiels et des joueurs pris de panique». La rencontre a finalement été annulée. «Des éléments de la Misca (la force de l'Union africaine en Centrafrique) positionnés non loin de là ont été appelés à intervenir. Mais l'individu porteur de la grenade a réussi à s'enfuir», a indiqué la même source.

Les matchs étaient suspendus en raison des affrontements

Toujours selon cette source, l'homme est un supporter du Stade Centrafricain, dont la plupart des joueurs habitent les quartiers Nord, et notamment Boy-rabé, fief des milices chrétiennes anti-balaka. L'incident s'est déroulé au stade Barthélémy Boganda de Bangui lors de la reprise du championnat de première division, après plusieurs mois d'interruption. Tous les matchs de cette compétition avaient en effet été suspendus suite à l'explosion de violences qu'a connue Bangui début décembre.

Depuis plus d'un an, la Centrafrique a sombré dans un chaos sans précédent marqué par des violences intercommunautaires qui ont fait des milliers de morts. Le stade Barthélémy Boganda avait déjà connu l'an dernier un premier incident qui avait entraîné l'arrêt momentané des compétitions, après l'irruption d'ex-Séléka armés sur le terrain pendant un match de championnat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant