Centrafrique : le butin de l'armée française

le
0

EXCLUSIF - Le Figaro a eu accès au site du camp de M'Poko à Bangui où est regroupé l'ensemble des armes saisies auprès des différents groupes par les militaires français de l'opération Sangaris.

Trois containers entreposés dans le camp de M'Poko, sur l'aéroport de Bangui, recèlent la plupart de l'armement saisi par les militaires français auprès des différents groupes armés depuis le lancement de l'opération Sangaris, le 5 décembre dernier. Le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, s'est rendu lundi sur ce site placé sous haute sécurité auquel Le Figaro a également eu accès. Derrière une enceinte grillagée hérissée de fils de fer barbelés sont regroupées les armes prises tant du côté des combattants des ex-Séléka que des groupes anti-balaka, souligne-t-on du côté de l'armée française.

Cet arsenal soigneusement trié et rangé comprend notamment 700 armes automatiques, dont des fusils-mitrailleurs AK-47, une dizaine de mortiers...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant