Centrafrique : la visite présidentielle à Bangui a-t-elle échappé au pire ?

le
2
François Hollande à Bangui mardi soir.
François Hollande à Bangui mardi soir.

Selon Le Parisien, François Hollande l'a échappé belle mardi à Bangui lors de sa visite éclair aux forces françaises chargées de sécuriser la capitale et son aéroport. "Ça a été très, très tendu", souffle-t-on au quotidien à l'Élysée. Selon une source citée par Le Parisien, ça tirait encore autour de l'aéroport quand l'avion [un Falcon 7X, NDLR], s'est posé." Suite à son entretien avec le président Djotodia, dont le coup d'État en mars 2013 avec l'aide des milices Séléka a déclenché le chaos actuel, "deux 4x4 et cinq pick-up" auraient fait irruption sur le tarmac et se seraient postés devant l'avion présidentiel. À leur bord, des membres de la Séléka armés de kalachnikov. Le président français se serait alors trouvé dans le salon VIP de l'aéroport à quelques dizaines de mètres. Selon le journal, les miliciens ne mettent pas les soldats chargés d'assurer la sécurité du président en joue. Et ils repartent comme ils sont venus après quelques minutes. Mais leur irruption a déclenché une véritable "panique chez les forces spéciales qui protègent l'appareil". Ce simple détail de forces spéciales "paniquées" devant des miliciens prête à sourire. Ce n'est pas le seul, visiblement.

Il est un peu compliqué à ce stade de vérifier cette avalanche d'informations, mais des sources militaires informées de la manière dont la visite présidentielle s'est déroulée à Bangui font preuve d'une très prudente...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M608962 le dimanche 15 déc 2013 à 21:48

    quel manque de bôle

  • lahmer le dimanche 15 déc 2013 à 19:12

    pourquoi attendre une semaine pour divulguer une information.....?