Centrafrique : la situation sécuritaire s'est «dégradée» s'inquiète Hollande

le
0
Centrafrique : la situation sécuritaire s'est «dégradée» s'inquiète Hollande
Centrafrique : la situation sécuritaire s'est «dégradée» s'inquiète Hollande

Montrer qu'il garde un oeil sur la Centrafrique. Ce mardi, François Hollande s'est entretenu avec Catherine Samba Panza, présidente centrafricaine, alors que le pays reste plongé dans le chaos. A l'issue d'un entretien avec la Centrafricaine, le chef de l'Etat français s'est inquiété de la situation qui s'est «à la fois améliorée sur certains points et détériorée sur d'autres». 

Le président a rappelé les évolutions positives dans l'ancienne colonie française, depuis le début de l'opération Sangaris en décembre dernier, tels que «la mise en place des autorités de la transition» et le «fonctionnement des services publics les plus essentiels, les écoles, l'hôpital, la prison». Toutefois François Hollande a alerté sur la «situation sécuritaire» qui s'est nettement «dégradée, détériorée, dans un certain nombre de lieux et même à Bangui».

La France sur place pour «protéger les centrafricains»

Soulignant la situation difficile pour les musulmans «directement visés» par des milices anti-balaka, le président français a rappelé l'engagement des forces françaises sur place. «Que les musulmans sachent bien que si les forces françaises, à travers (l'opération) Sangaris, sont présentes en Centrafrique, c'est pour les protéger et que les Centrafricains sachent bien que nous sommes impartiaux».     

François Hollande a rencontré la présidente Centrafricaine ce mardi à l'Elysée

01/04/2014. François #Hollande accueille son homologue centrafricaine C. #Samba-Panza sur le perron de l'Elysée. pic.twitter.com/pFdJ3tgRr2? La France à Bangui (@FranceBangui) April 1, 2014

 L'UE lance sa propre opération militaire

C'est un soulagement pour la France après plusieurs semaines d'attente : l'Union européenne a officiellement annoncé ce mardi le lancement de son opération militaire en Centrafrique. «Le Conseil a approuvé le lancement de l'opération militaire de l'UE en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant