Centrafrique : l'opération coup de poing des militaires français

le
0
Un contingent de mille hommes va être déployé pour six mois en tant que force de transition.

Sitôt votée à l'ONU la deuxième résolution sur la Centrafrique, sans doute le 4 décembre, les militaires français entameront une intervention «en mode coup de poing», dit-on dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian. Mille hommes, pour six mois seulement, a indiqué mardi le ministre de la Défense. Ce contingent, dont le socle est constitué par 410 militaires déjà stationnés à Bangui, devra appuyer la force africaine de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) qui doit se déployer sous la bannière de l'ONU, le 19 décembre. En tant que force de transition (bridging force), il incombera aux Français d'accompagner le déploiement de la Misca, dont les effectifs passeront de 3 000 actuellement, à 3 600, voire 4 000. À Bangui, l'état-major de la force africaine sera dirigé par un général camerounais. Le contingent tricolore, issu en partie de troupes prépos...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant