Centrafrique : Hollande annonce une action militaire "immédiate"

le
2
François Hollande.
François Hollande.

Après des violences à Bangui mercredi et jeudi, le conseil de sécurité de l'ONU a donné mandat aux forces françaises pour intervenir en République centrafricaine afin de rétablir la sécurité. Retour sur les événements de mercredi et jeudi.19 h 20. Le président français François Hollande annonce une action militaire "immédiate" de la France en Centrafrique. "Le gouvernement fournira toutes les explications au Parlement dès la semaine prochaine", a précisé le chef de l'État. L'intervention française sera "rapide" et "n'a pas vocation à durer", insiste Hollande.

18 h 51. François Hollande fera jeudi soir une déclaration solennelle sur la Centrafrique à l'issue d'un conseil restreint de défense convoqué autour de lui à l'Élysée, a-t-on appris auprès de la présidence de la République. Le chef de l'État s'exprimera à la télévision, a-t-on précisé de même source, alors que la France a obtenu le feu vert de l'ONU pour intervenir militairement en Centrafrique. 18 h 16. Londres propose une "aide logistique limitée" à la France qui a reçu mandat jeudi du Conseil de sécurité de l'ONU pour intervenir en République centrafricaine (RCA), a annoncé le ministère britannique de la Défense. 17 h 45. La Centrafrique a fermé jeudi "jusqu'à nouvel ordre" sa frontière avec la République démocratique du Congo (RDC) après une nouvelle flambée de violences à Bangui, a-t-on appris de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1178616 le jeudi 5 déc 2013 à 20:54

    à quand une réaction immédiate contre les bonnets rouges...

  • jjd47 le jeudi 5 déc 2013 à 16:32

    Pour faire la guerre, il y a toujours assez de fric, et pendant ce temps là, en France, on fait la manche pour la recherche de ceci ou cela, on continue de payer des tas d'élus locaux, eurodéputés, à rien faire avec des salaires faramineux, et à chercher de nouveaux moyens de racketter les citoyens....