Centrafrique : Fabius annonce «jusqu'à 1200 soldats» français

le
2
Centrafrique : Fabius annonce «jusqu'à 1200 soldats» français
Centrafrique : Fabius annonce «jusqu'à 1200 soldats» français

Le Ministre des affaires étrangères, invité ce jeudi matin sur BFMTV-RMC, s'est exprimé sur la situation centrafriquaine. «La résolution qui sera votée ce soir au Conseil de sécurité devrait être votée à l'unanimité. C'est la deuxième résolution sur la Centrafrique, cette fois-ci, elle autorisera à faire usage de la force. La France viendra en appui de la MISCA pour éviter un drame humanitaire et favoriser une transition démocratique. Une fois la décision votée, ce sera au Président de la République de prendre la décision. La décision prise, cela ira très vite, ce sera fait bien avant les fêtes. La présence française devrait monter jusqu'à 1200 soldats. Le Parlement sera consulté, c'est légitime. Nous n'avons pas vocation à être le gendarme de l'Afrique mais le Mali était mort si nous n'étions pas intervenus.»

Par ailleurs, ce matin, plusieurs dizaines de véhicules blindés des forces françaises se sont déployés dans le centre de Bangui, selon BFMTV.

Tirs à Bangui. Des tirs d'armes automatiques et des détonations plus lourdes ont été entendus à l'aube dans plusieurs quartiers de la capitale centrafricaine. Ces tirs ont débuté vers 5h30 (heure locale et française) dans la zone du PK-12, au nord de la ville, puis se sont étendus à d'autres quartiers, notamment non loin du centre, dans la zone du fleuve. Selon un officier supérieur de la force africaine (Misca), les tirs ont commencé après que des ex-rebelles «Séléka», intégrés dans les nouvelles forces de sécurité, ont détecté des «infiltrations» de membres de milices d'autodéfense «antibalaka», hostiles au régime, dans le quartier de Boy-Rabe, près de l'aéroport.

Douze civils massacrés lundi. Ces événements font suite à un nouveau «massacre» perpétré par des miliciens. A une centaine de kilomètres au nord de la capitale, au moins douze civils, des éleveurs peuls musulmans, ont été massacrés à la machette dans la nuit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slivo le jeudi 5 déc 2013 à 16:23

    Fabius se ferait il du mauvais sang pour eux ?

  • M2280901 le jeudi 5 déc 2013 à 10:36

    ça va coûter combien cette peccadille ? on a rien à faire là-bas !