Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

le
1

Un calme précaire règne dans la capitale centrafricaine, où les habitants s'apprêtent à célébrer les fêtes de fin d'année dans un contexte bien plus paisible que l'an dernier. Notre invité est l'ancien premier ministre centrafricain, André Nzapayéké.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5285637 le vendredi 26 déc 2014 à 18:37

    Quel pauvre pays, pourquoi tant de haine alors que le Centrafricain est paisible.Les Chrétiens et les Musulmans ont tj bien vécu ensemble jusqu'aux entées étrangères de rebelles et fanatiques.Souhaitons très fort ne Année de Paix pour le pays et sa population.