Cent vingt soldats tués en trois jours en Syrie-OSDH

le , mis à jour à 15:28
0
 (Actualisé avec bombardements russes, dernier paragraphe) 
    BEYROUTH, 19 janvier (Reuters) - Cent vingt soldats des 
forces gouvernementales syriennes ont été tués depuis samedi 
dans des combats avec l'Etat islamique (EI) dans l'est du pays, 
où le groupe djihadiste a attaqué des positions tenues par le 
gouvernement dans le secteur de Daïr az Zour, rapporte mardi 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 
    Dans le camp djihadiste, les combats ont fait 70 morts, 
précise cette ONG basée à Londres qui tient le bilan quotidien 
de la guerre en Syrie grâce à un réseau d'informateurs sur le 
terrain. 
    L'EI contrôle la quasi-totalité de la province de Daïr az 
Zour, tandis que le gouvernement contrôle certains quartiers de 
la capitale éponyme, ainsi qu'un aéroport militaire, ce qui 
constitue une des rares poches encore contrôlées par le 
président Bachar al Assad dans l'Est syrien. 
    Lundi, l'Etat islamique a gagné du terrain contre les forces 
gouvernementales près de la ville de Daïr az Zour, après avoir 
attaqué les localités d'Ayyach et Begaïliya, a indiqué l'OSDH. 
    L'agence de presse officielle syrienne Sana avait affirmé 
lundi que les forces gouvernementales avaient repris certains 
quartiers d'habitation conquis par l'EI à Begaïliya et avaient 
tué un certain nombre de djihadistes. 
    Mardi, l'EI a annoncé avoir gagné du terrain contre les 
forces gouvernementales près d'Ayyach, et s'être emparé de deux 
véhicules militaires. 
    La province de Daïr az Zour relie Rakka, la "capitale" 
établie par l'EI en Syrie, avec les territoires tenus par le 
groupe djihadiste en Irak voisin. 
    Lors de son offensive de samedi sur Daïr az Zour, l'EI a 
enlevé 400 civils, a indiqué l'OSDH. Selon l'agence Sana, 300 
personnes, dont des femmes et des enfants ont été tués durant 
l'offensive. Reuters n'a pu vérifier ces deux informations. 
    A Moscou, le ministère russe de la Défense a annoncé mardi 
qu'un bombardier russe avait détruit des cibles de l'EI dans la 
province. Cité par des agences de presse russe, Igor 
Konachenkov, porte-parole du ministère, a précisé que "plus de 
60 terroristes" avaient été tués dans ces frappes. 
 
 (John Davison avec Dmitry Solovyov à Moscou; Eric Faye, 
Danielle Rouquié et Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant