Censure à l'Igas ? Des syndicats dénoncent un tabou sur les 35 heures

le , mis à jour le
5
Le siège de l'Inspection générale des affaires sociales (image d'illustration).
Le siège de l'Inspection générale des affaires sociales (image d'illustration).

Les accusations révélées ce vendredi par le site Mediapart secouent l'Inspection générale des affaires sociales (Igas). Habituée à la discrétion et à la sobriété des rapports, la direction de cette instance est accusée de censure par certains de ses agents. Deux inspecteurs s'insurgent de la non-publication de leur rapport sur l'impact des politiques d'aménagement et de réduction du temps de travail. En théorie, ces travaux de l'Igas passent par les mains de ses dirigeants, puis sont remis au gouvernement pour fournir des indications sur les résultats des politiques publiques et adapter les orientations si nécessaire.

Seulement, dans ce cas précis, le Syndicat des membres de l'Igas et la CFDT affirment que le directeur Pierre Boissier a bloqué le document sur son bureau. Il aura fallu vingt ans aux inspecteurs pour réaliser une étude de l'impact des 35 heures et celle-ci n'est même pas arrivée jusque sur les tables du conseil des ministres. Cette situation est plutôt inédite puisque c'est la première fois que le patron de l'Igas prend ce genre de décision, selon les informations de Mediapart, qui précise qu'il est néanmoins légalement dans son droit.

Oppositions d'analyses

Les organisations représentatives du personnel crient au scandale, mais la direction affirme pourtant qu'elle n'a pas transmis le rapport en raison de sa qualité discutable. Interrogés par le site d'information, les services de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 5 mois

    A LIRE http://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/rapport-igas-sur-le-mediator-ladministration-etait-avertie http://www.challenges.fr/economie/20130214.CHA6220/de-grands-corps-malades-des-amis-a-recaser.html Bienvenue dans les placards de la République! Inspection des Finances, des Affaires sociales (Igas), de l'Education nationale (Igen) ou de l'Administration (IGA)

  • M3366730 il y a 5 mois

    Combien de fonctionnaires et pourquoi. A LIRE http://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/syndicats-et-postes-publics-entre-recasages-et-conflit-dinteret François Chérèque et Stéphane Lardy toucheraient donc environ 7.257,55 euros nets par mois[8], primes incluses.

  • M3366730 il y a 5 mois

    20 ans pour rendre un rapport sur les 35 heures, quel exploit. Ils étaient combien à travailler dessus.L'IGAS encore un "truc" qui ne sert à rien, c'est comme le Conseil Economique et Social qui pond trois rapport par an pour + de 300 personnes en faisant partie (fonctionnaires et "élus"

  • borzeixa il y a 5 mois

    Les mecs y s'ont "travaillé" 20 ans a nos frais, pour rien... cherchez l'erreur.

  • M951753 il y a 5 mois

    Le rapport est politiquement incorrect d ou le veto du directeur. Pathétique mais tellement français !!!