Cellules souches d'embryons humains : premiers essais cliniques

le
0
Deux essais de thérapies cellulaires sur l'homme, dont l'un a débuté mi-octobre, ont été autorisés aux Etats-Unis. En France, un premier essai contrôlé devrait aussi voir le jour bientôt. Objectif: prouver l'innocuité de ces traitements.

Les thérapies à base de cellules souches embryonnaires humaines*, dites ES, vont probablement révolutionner la médecine du XXIe siècle. Correctement cultivées et orientées en laboratoirees, ces cellules peuvent être transformées à l'envi en cellules spécialisées (neurones, cellules de foie, de c½ur, etc). Chez les animaux, l'injection de cellules embryonnaires animales spécialisées a déjà permis de guérir certaines maladies génétiques. Les cellules ES spécialisées ne portent pas l'information génétique erronée du cobaye. En colonisant l'organe défectueux, elles lui permettent de refonctionner normalement. Ces cellules peuvent également servir à réparer des tissus qui ne se régénèrent pas naturellement (cerveau, moelle épinière). Chez l'homme, les premiers essais cliniques contrôlés commencent à voir le jour. Ce sont pour le moment des tests destinés à prouver l'innocuité des traitements, une étape préliminaire avant que leur efficacité ne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant