Cellectis : une envolée spectaculaire

le
2
Une chercheuse de Cellectis au travail. (© Cellectis)
Une chercheuse de Cellectis au travail. (© Cellectis)

Le premier sursaut boursier est intervenu mercredi quand la biotech, spécialiste de l'ingénierie génétique, a annoncé l'obtention aux Etats-Unis d'un brevet majeur. Déposé en 2000, celui-ci couvre l'utilisation d'endonucléases chimériques pour éditer le génome par recombinaison homologue. Ces endonucléases sont des sortes de ciseaux à ADN qui permettent d'effectuer des «couper-coller» à l'intérieur des séquences du génome.

André Choulika, directeur général et cofondateur de Cellectis, est l'inventeur de cette technologie. Si l'institut Pasteur et le Boston Children's Hospital, où il travaillait comme chercheur à l'époque, sont propriétaires du brevet, c'est Cellectis qui en détient les droits à titre exclusifs.

Le surlendemain de cette annonce, alors que le titre a déjà enregistré un gain de 25%, la société annonce son intention d'entrer en Bourse aux Etats-Unis, provoquant un nouveau du cours. 

Il existe plusieurs technologies permettant de modifier des séquences génétiques (les «doigts de zinc», les «crispr», les «méganucléases», etc.). Mais la technologie des «Talen», dont Cellectis s'assure, avec son nouveau brevet, l'exclusivité, est sans doute la plus pointue. Comme ses concurrentes, elle pourra être utilisée dans les domaines de la recherche académique ou de l'agronomie. Mais sa

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fourmes le mercredi 18 mar 2015 à 17:54

    -4.33

  • odusseus le lundi 12 jan 2015 à 15:38

    C'est excellent !