Cellectis : résultats 2011 Accélération de la stratégie de croissance et progression du chiffre d’affaires de 22%

le
0
Paris, le 23 mars 2012 – Cellectis (Alternext : ALCLS), le spécialiste de l’ingénierie des génomes, présente ses comptes consolidés (résumés) pour l’exercice 2011. Marc Le Bozec, directeur financier de Cellectis a déclaré : « L’exercice 2011 a ouvert une période d’industrialisation, qui va se caractériser par une croissance soutenue du chiffre d’affaires. Nous visons +35% en 2012 et +40% sur chacun des deux exercices suivants pour atteindre l’équilibre économique du Groupe à périmètre constant. Notre technologie délivre chaque jour de nouveaux résultats, qui se concrétisent mois après mois par le lancement de nouvelles offres commerciales dans un grand nombre de domaines. La prochaine révolution des biotechnologies est en route.» L'industrialisation des premiers programmes Cellectis a lancé plusieurs programmes opérationnels et est entré dans une phase d’industrialisation de ses technologies, concrétisés par : • Le décuplement des capacités de production de nucléases, ouvrant la voie à la diffusion industrielle de cette technologie à tous les laboratoires de recherche en biologie du monde. • Le lancement commercial de TALEN™ Access, première offre de services permettant de modifier spécifiquement un gène dans tout type cellulaire, à un prix accessible. Cette offre a reçu le prix du « service le plus innovant » aux Life Science Awards à Hambourg en juin 2011. • Le démarrage opérationnel de StemRed, programme de production de globules rouges à partir de cellules souches iPS mené en partenariat avec l’Etablissement Français du Sang, • La mise en place progressive de la première banque de cellules iPS au monde en volume et en diversité, d'ici 2014, • L'acquisition de Cellartis, leader européen des outils de R&D in vitro dérivés de cellules-souches, et son intégration au sein de la Business Unit Cellectis stem cells. Le renforcement du dynamisme commercial Création d’une équipe commerciale forte de près de 10 personnes au sein de Cellectis bioresearch. Plusieurs nouveaux contrats de collaboration de recherche, de développement et de licence ont été signés avec : • la biotech française VitamFero pour l’utilisation de méganucléases dans la mise au point de nouveaux vaccins contre les infections parasitaires, • la biotech américaine Recombinetics pour l’utilisation de nucléases modifiées sur gros animaux d’élevage, • la biotech américaine Pregenen pour le développement d’outils innovants d’ingénierie du génome, • Novartis pour l’utilisation de la famille de brevets WO 90/11354 dans le cadre de la recombinaison homologue. La structuration des financements pour soutenir le développement des activités Cellectis a renforcé le financement de sa stratégie de croissance à travers : • la signature d’un accord entre sa filiale Ectycell et la Caisse des Dépôts et Consignations portant sur le projet de construction de la première banque au monde de cellules souches à usages industriels et prévoyant une augmentation de capital en deux tranches d’un montant total de 12 M€ réservée à parts égales à Cellectis et à la Caisse des Dépôts. • la signature d’accords de financements de projets, sous forme de subventions et d’avances remboursables, avec OSEO, le Fonds Unique Interministériel (FUI) et des collectivités territoriales, d’un montant global de 23 M€ (pour le Groupe). • le financement du projet de développement de kits de recherche innovants ETICS, mené par CYTOO en association avec Cellectis bioresearch et le CEA, à travers une aide OSEO de 7,6 M€ (dont 2,9 M€ pour Cellectis bioresearch). • la réalisation fin 2011 d'une levée de fonds de 50 M€ auprès du FSI et de Pierre Bastid, qui permet au Groupe de disposer des ressources nécessaires au financement de la stratégie de croissance de l’ensemble de ses activités. Résultats de l’exercice 2011 Les résultats de l’exercice 2011 reflètent l’intensification du développement des activités, l’accélération des investissements et la structuration des équipes, mises en œuvre pour préparer et optimiser la croissance des ventes à venir. • Le chiffre d’affaires est en progression de 22% par rapport à 2010 (+11% à périmètre constant), notamment grâce au très bon démarrage de la nouvelle offre commerciale de Cellectis bioresearch. Le total des produits d’exploitation, pénalisé par un crédit d’impôt recherche en baisse, progresse plus modestement à 16 M€ (+2%, soit +0,5% à périmètre comparable). • L'augmentation des charges d’exploitation (35,5 M€) illustre le développement des moyens donnés aux différentes activités du groupe, en particulier le renforcement du pôle Cellules Souches. La hausse de 30%, par rapport à 2010 (+12% à périmètre comparable incluant Cellartis en année pleine) s'explique aussi par la croissance des équipes et des investissements marketing. • Le résultat net s’établit à (23,8 M€), en repli sensible par rapport à l’exercice 2010, (8,3 M€), qui comprenait un produit d’impôt de 2,9 M€ lié à l’activation des déficits reportables. • La trésorerie s’établit à 42,4 M€ au 31 décembre 2011, en augmentation de 18,3 M€ par rapport au 31 décembre 2010 (24 M€). Cette augmentation de trésorerie est due à la réussite d’une levée de fonds, ayant généré un produit total net (des frais d’acquisition, de levée de fonds et d’intérêts) de 45,8 M€, fin 2011. • La consommation de cash opérationnel a fortement diminué entre 2010 et 2011 (10,4 M€ au 31 décembre 2011 versus 15,9 en 2010). Cette évolution prend en compte la forte amélioration du BFR (encaissement, en mai 2011, du CIR 2010 élevé, et encaissement de subventions). Évènements postérieurs au 31 décembre 2011 • Plusieurs nouveaux contrats de collaboration de recherche, de développement et de licence ont été signés avec : o Total pour la mise au point de produits de substitution aux produits pétroliers à partir de microalgues, o La biotech canadienne Medicago pour l’amélioration de protéines thérapeutiques exprimées à partir de feuilles de tabac, o SES VanderHave pour le développement de variétés commercialisables de betteraves sucrières, o Bayer CropScience pour le développement de produits commerciaux pour le marché des semences agricoles. • Cellartis a annoncé sa participation au projet européen Innovative Medecines Initiatives (IMI), destiné à accélérer le développement de traitements plus sains pour les patients, en collaboration avec l’industrie pharmaceutique européenne. Cellartis participe également aux projets de R&D européens InnovaLiv (médecine régénératrice), CardioNet (nouveaux outils de détection pour les maladies cardiaques), TissueGen et 4DCellFate (cellules souches). • Le FSI et Pierre Bastid ont obtenu le remboursement intégral en actions Cellectis des obligations remboursables en actions (ORA) émises en novembre 2011 à l’occasion de la levée de 50 millions d’euros concomitante à l’acquisition de Cellartis. A l’issue de cette opération, le FSI et Pierre Bastid détiennent chacun environ 15,4% du capital de Cellectis.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant