Cellectis publie dans NAR les premières données montrant que l’utilisation des méganucléases pourraient avoir des applications thérapeutiques.

le
0
Parc Biocitech, Romainville, le 8 juillet 2009 — Cellectis SA, société de biotechnologie spécialisée dans l’ingénierie des génomes annonce aujourd’hui la publication, dans le prestigieux journal à comité de lecture Nucleic Acid Research, d’un nouvel article décrivant le ciblage génique à haute efficacité d’un gène humain au moyen d’une méganucléase simple chaine : (Grizot et al., 2009, Efficient targeting of a SCID gene by an engineered single chain homing endonuclease, Nucleic Acids Research Advance Access publié en ligne le 7 juillet 2009, Nucleic Acids Research, doi:10.1093/nar/gkp548 ).

Cet article décrit pour la première fois l’induction de recombinaison homologue ciblée dans un gène endogène grâce à une méganucléase artificielle. Le gène cible est le gène humain Rag1 qui est impliqué dans la maturation des lymphocytes et dont l’inactivation est à l’origine d’un syndrome d’immunodéficience sévère. Le ciblage génique induit par la méganucléase a pu être observé dans 6% des cellules traitées, ce qui est compatible avec une application thérapeutique de la technologie. Ainsi, ces résultats représentent une étape importante dans le développement de méganucléases thérapeutiques de la stratégie de Cellectis.

Pour parvenir à réaliser un ciblage génique efficace et précis dans des cellules humaines, Cellectis a employé une série de nouvelles méganucléases, afin d'améliorer la spécificité de ses produits. La plupart des endonucléases ingénierées dans une optique thérapeutique sont des protéines dimériques construites à partir de deux molécules différentes, qui interagissent pour former un hétérodimère, mais peuvent également se trouver sous forme d’homodimère (c'est-à-dire que chacune des deux molécules va interagir avec elle-même). Il existe deux stratégies pour éviter la formation de tels sous-produits : l’utilisation d’hétérodimères obligatoires (un couple de molécules qui ne peut plus former d’homodimères, mais doivent nécessairement interagir entre elles), et de molécules simple chaine. Les premières études utilisant ces stratégies ont été décrites par Cellectis, en 2003, pour les méganucléases simple chaîne (Epinat et al., 2003, Nucleic Acids Res. 31: 2952-2962), et par le groupe de Luis Serrano (EMBL-CRG), en 2008, pour les hétérodimères obligatoires (Fajardo-Sanchez et al., 2008, Nucleic Acids Res. 36: 2163-2173). Dans ce nouvel article, Cellectis décrit l’utilisation d’une série de méganucléases coupant une même cible, située dans le gène Rag1 humain, et montre que ces deux stratégies peuvent fournir des outils performants pour modifier un gène humain de façon précise. La caractérisation détaillée des propriétés des méganucléases simple chaîne montre qu’elles peuvent atteindre une spécificité comparable à celle d’I-SceI, la méganucléase naturelle la plus spécifique qui ait été décrite, et la référence en terme de spécificité et d’innocuité. « Ces résultats constituent un jalon essentiel dans notre stratégie pour développer les meilleurs outils possibles pour l’ingénierie des génomes », déclare Frédéric Pâques, Directeur Scientifique de Cellectis.

D’autres études vont être menées avec ces endonucléases dans le but de corriger des mutations dans des lignées cellulaires de patients et nous l’espérons, de guérir des patients immunodéficients. « L’utilisation de cette méganucléase ingénierée dans un essai clinique serait une illustration magnifique du potentiel des méganucléases ingénierées pour la santé humaine » conclut André Choulika, Directeur Général de Cellectis.



A propos de Cellectis S.A.
Cellectis SA (www.cellectis.com) est un leader mondial de l’ingénierie des génomes et de la chirurgie génomique. Pour de plus amples renseignements sur Cellectis, visitez notre site web : www.cellectis.com

Note de mise en garde
Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constitue ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions Cellectis dans un quelconque pays. Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives de la Société relatives à ses objectifs. Ces déclarations prospectives reposent sur les estimations et anticipations actuelles des dirigeants de la Société et sont soumises à des facteurs de risques et incertitudes tels que la capacité de la Société à mettre en œuvre sa stratégie, le rythme de développement du marché concerné, l'évolution technologique et de l'environnement concurrentiel, et tous les risques liés à la gestion de la croissance de la Société. Les objectifs de la Société mentionnés dans le présent communiqué pourraient ne pas être atteints en raison de ces éléments ou d'autres facteurs de risques et d'incertitude tels que décrits, notamment, dans le prospectus préparé par la Société à l'occasion de son introduction en bourse et ayant reçu de l’Autorité des marchés financiers (“AMF”) le visa n° 07-023 en date du 22 janvier 2007.

Cellectis S.A.
Frédéric Pâques, CSO
+33 (0)1 41 83 99 00
sciences@cellectis.com

Alizé RP
Caroline Carmagnol
+33 (0) 6 64 18 99 59
caroline@alizerp.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant