Célibat des prêtres : quand le pape doutait

le
0
Dans les années 1970, le futur Benoît XVI avait signé une pétition en faveur de l'ouverture d'un débat sur cette question.

À l'époque, celui qui allait devenir le gardien du dogme de l'Église catholique avant d'être élu pape n'était qu'un simple théologien allemand. Dans les années 1970, Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, ne dissimulait pas ses doutes quant à l'obligation de célibat pesant sur les prêtres catholiques. C'est ce que rapportait, vendredi, le quotidien allemand Süddeutschen Zeitung, qui a exhumé des archives de l'épiscopat allemand une pétition signée par Joseph Ratzinger. Ces révélations interviennent alors que le débat sur la pertinence du célibat agite la communauté catholique allemande jusque dans les rangs de la CDU, le parti de la chancelière.

Adressé aux évêques d'Allemagne, le mémorandum daté du 9 février 1970 entendait attirer l'attention de l'épiscopat sur une «situation alarmante au sein de l'Église». «Notre réflexion est centrée sur la nécessité d'examiner la question du célibat sous un jour critique pour l'Église latine en Allemag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant