Cécité : nouvelles pistes de la thérapie cellulaire

le
0
Grâce à cette technique, des chercheurs ont rendu la vision nocturne à des souris.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), qui peut entraîner une cécité par destruction du centre de la rétine, touche 1 million de Français, principalement après 65 ans. À côté de cette pathologie désormais bien connue, environ 40.000 personnes souffrent d'autres maladies, la plupart héréditaires, détruisant également la rétine. Pour toutes ces affections, la thérapie cellulaire fait partie des pistes de recherche prometteuses qui se développent partout dans le monde, comme en témoigne l'expérience publiée par Nature le 18 avril dernier.

L'équipe du professeur Robin Ali de Londres (UCL Institut d'ophtalmologie) a restauré la vision de nuit de souris dont la vue était déficiente, en transplantant des cellules photoréceptrices de la rétine. Pour cela, l'équipe a injecté des cellules immatures de photorécepteurs impliqués dans la vision nocturne (les bâtonnets) provenant de jeunes souris saines, directement dans la rétine de rongeurs adultes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant