Cécilia Attias impute la défaite de Sarkozy à sa droitisation

le
8
CÉCILIA ATTIAS LIVRE SA VÉRITÉ
CÉCILIA ATTIAS LIVRE SA VÉRITÉ

PARIS (Reuters) - L'ex-épouse de Nicolas Sarkozy, Cécilia Attias, impute dans un livre à paraître le 9 octobre la défaite de l'ancien chef de l'Etat à la droitisation de son discours et l'"agitation" de son ancien mari, qui ont selon elle fini par agacer les Français.

Dans "Une envie de vérité", dont Le Point publie jeudi des extraits, l'ex-Première dame, qui a divorcé en octobre 2007, cinq mois après l'arrivée de son époux à l'Elysée, n'épargne pas les conseillers de l'ombre de l'ancien président.

Ces derniers sont parvenus à "orienter une politique selon leur vision personnelle des choses et non plus en fonction de l'intérêt général", estime-t-elle.

"J'ai tenté dans la mesure de mes moyens de le contre-balancer (...) mais par la suite, lorsque je ne fus plus là pour établir un équilibre, on a pu voir combien certaines personnes prirent une importance dont elles n'étaient pas toujours dignes", écrit-elle.

"Pourtant si attentif au sort des victimes et des laissés pour compte, (Nicolas Sarkozy) montra une inquiétante impulsivité et multiplia les propos choquants", regrette-t-elle.

"Pour finir, en 2012, il alla chercher ses électeurs vers les extrêmes où d'ailleurs il ne les trouva guère, alors que tout politologue sait qu'en France, comme dans la plupart des grandes démocraties, les élections se gagnent au centre", ajoute-t-elle, visant implicitement l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, partisan d'une droite dure chassant sur les terres du FN.

Cécilia Attias, qui a eu un fils, Louis, avec l'ancien chef de l'Etat, exprime sa perplexité face au changement d'attitude de Nicolas Sarkozy au fil de son mandat.

"Il est étrange que cet homme qui, dans le privé, était d'une totale placidité et n'élevait jamais la voix, ait alors pu, plus tard notamment, donner de lui une image aussi impulsive", écrit-elle. "Son énergie avait été porteuse d'un vrai dynamisme, son agitation ne fit qu'agacer."

"Souvent sur des points de détail, il se mit à inquiéter une opinion que la crise économique avait rendue fragile et sensible", poursuit-elle. "Tout ce en quoi il était parvenu à rassurer les citoyens passa au second plan."

L'ancienne Première dame donne par ailleurs sa version de plusieurs épisodes qui avaient fait polémique à l'époque, à l'image du yacht sur lequel le couple était parti quelques jours ou encore de la nuit au Fouquet's où avait été célébrée la victoire du nouveau chef de l'Etat en 2007.

"Organiser une fête privée à l'hôtel Fouquet's n'avait rien d'incongru, c'était une manière d'honorer Paris et la France et d'associer notre joie à un lieu que nos concitoyens aimaient", écrit-elle en démentant avoir établi la liste des invités.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 3 oct 2013 à 16:36

    Si le Sarko avait tenu les promesses de 2007 il serait passé avec 56-60%, et MLP n'aurait eu que 10%. Si Sarko a perdu, c'est uniquement de sa faute, il a menti à l'électorat FN. Il n'a fait qu'en subir les conséquences.

  • LeRaleur le jeudi 3 oct 2013 à 16:33

    On ne lui a pas demandé de l'ouvrir celle-ci, qu'elle reste à sa place. Comme pour le Canta de mes deux.

  • ske007 le jeudi 3 oct 2013 à 16:31

    elle a pas tout a fait tort, les gens ont avait assez de voir l'agité du bocal brasser de l'air de manière agressive. il a fait plus de tort que de bien a la France et aux Français!! qu'il reste loin de la scène politique, personne ne lui en voudra!!

  • finkbro1 le jeudi 3 oct 2013 à 15:52

    son opinion on s en fout, c est pas comme si elle représentait le français moyen ... ce qui l a fait perdre, c est de ne pas tenir les promesses de sa droitisation, la dette abyssale laissée et un bel acharnement médiatique ultra gauchiste qui convainc les plus neuneu des électeurs

  • jean.e le jeudi 3 oct 2013 à 15:46

    il n a pas tenu ses promesses joue au bling bling

  • lilian92 le jeudi 3 oct 2013 à 14:45

    Madame SARKOSY que je connais dit n'importe quoi pour se rendre interessante. SARKOSY a mené une politique de gauche, il n'a rien fait de ce qu'il avait promis !Nous n'avons pas besoin de lui, il n'a pas été bon, il devrait se cacher ...

  • fortunos le jeudi 3 oct 2013 à 14:41

    le femme actuelle d'Atias et l'ex femme de Jacques Martin(parmi ses 7 ou 8) et du n.ain de Neuilly va se faire du pognon en racontant sa vie dans un bouquin,que les lecteurs de Voici,Gala,Paris Match,France Dimanche connaissent deja par coeur

  • M3365316 le jeudi 3 oct 2013 à 14:07

    extreme droitisation