Cécilia Attias héroïne des temps modernes

le
0
Photo de Cécilia Attias (en 2010).
Photo de Cécilia Attias (en 2010).

Qu'aurait été la vie politique française dans les années 2000 sans Cécilia née Ciganer-Albéniz ? Même pas "un récit raconté par un idiot, plein de bruit et de fureur", comme aurait dit Shakespeare. Non, plutôt une morne plaine. Il lui aurait manqué l'amour. L'amour "plus fort que la mort", selon la Bible, quand une femme au coeur de l'Histoire décide de refaire sa vie au moment précis où son mari accède à la fonction suprême.On n'est plus là dans le fait divers ni dans la vie privée, mais dans l'Histoire, la grande. Le divorce de Cécilia et Nicolas Sarkozy, quelques semaines après l'arrivée de celui-ci à l'Élysée, est un événement qui, dans quelques siècles, fera encore le bonheur des cinéastes, des romanciers ou des historiens. Il relèvera de la légende : il y a dedans du Sissi l'impératrice et du duc de Windsor. Il remet l'amour à sa juste place. La première.Gants blancsAlors qu'il était au couchant de sa vie et encore sous les ors de la République, François Mitterrand disait que les humains, lui en tête, courent d'abord après l'amour, la chose la plus importante de notre existence. "La gloire, le pouvoir, l'argent ou la célébrité, ajoutait-il, ne sont souvent que des dérivatifs." En faisant voler leur couple en éclats en 2007, l'épouse de Nicolas Sarkozy a prouvé que rien ne peut arrêter l'amour en marche.C'est cette histoire-là et quelques autres que raconte Cécilia Attias dans son autobiographie, Une envie de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant