Cécile Duflot : la mère Tape-dur !

le
3
Cécile Duflot est redevenue députée de Paris.
Cécile Duflot est redevenue députée de Paris.

"C'est quoi, votre truc, vous voulez faire de moi une néo-Mélenchon ?" nous demande Cécile Duflot en riant. Ce 23 juin, en fin d'après-midi, elle s'assoit à la terrasse du Concorde, près de l'Assemblée nationale, commande un sirop d'orgeat et plie une invitation qu'elle doit envoyer à une camarade de sa fille, qui fête ses six ans le samedi suivant. L'écolo, qui porte une estivale robe couleur "vert pelouse", n'est plus ministre depuis le remaniement du 2 avril. Par choix, elle est redevenue députée de Paris.

Notre "truc" n'est pas d'en faire une "néo-Mélenchon". Contrairement au survolté leader du Front de gauche, ancien PS, Duflot n'a pas claqué la porte de son parti. Elle est revenue "au coeur" d'Europe Écologie-Les Verts, dit-elle. Surtout, après deux ans sous les dorures de la Rue de Varenne comme ministre du Logement, elle ne renie rien, jure même que c'est bien là que sont les manettes. "Être au gouvernement m'a rendu lisible que ce qui se passe est décidé, qu'on ne subit pas les événements", confie-t-elle.

"J'accumule les tares"

Un jalon dans un plan de carrière ? Elle s'insurge : "Tout le monde pense que la mère Duflot s'est vendue pour un poste, qu'elle est sortie pour se préparer à 2017, ce qui fait d'elle une opposante. Tout est faux !" De sa voix haut perchée, lunettes de soleil relevées sur ses cheveux attachés, la démissionnaire, à qui Jean Pierre Chevènement a soufflé un "nous ne sommes pas nombreux dans ce club select",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le jeudi 3 juil 2014 à 15:59

    Elle est en passe d'être aussi performante que Martine en matière de destruction de richesse et d'abaissement du cher et vieux pays

  • c.monti1 le jeudi 3 juil 2014 à 11:57

    tout un secteur la remercie d'avoir mis l'idéologie et la démagogie au centre des ses préocupations. L'économie de la construction, des transactions immobilières, de la rénovation s'est écroulé avec des milliers d'entreprises fermées et des miliers de chomeurs. Chapeau bas.

  • dotcom1 le jeudi 3 juil 2014 à 11:40

    Par sa faute, elle prive des millions de Français d'un logement décent, et des milliers d'emplois ont été détruits dans le bâtiment. Pas une néo-Mélanchon, mais une Super-Mélanchon !