Cécile Duflot dans la cour des grands

le
0
Diplômée de l'Essec et titulaire d'un DEA de géographie, elle a fait ses armes comme élue municipale en région parisienne. Reconduite au poste de secrétaire nationale des Verts pour un troisième mandat en 2011, elle est aujourd'hui ministre de l'Égalité des territoires et du Logement.

Lors son élection à la tête des Verts en décembre 2006, la presse titre «la victoire des Bisounours sur les historiques», celle des jeunes pousses de l'écologie venues rejoindre le parti à la faveur des municipales de 2001. Cécile Duflot, alors inconnue du grand public, était tout juste âgée de 31 ans. En fait, elle est déjà une apparatchik: membre du collège exécutif du parti dès 2003, elle devient porte-parole en 2005. Depuis, «la patronne des écolos» a fait un sans-faute. Au moins au sein de sa famille politique. Reconduite au poste de secrétaire nationale des Verts en décembre 2008, elle décroche un troisième mandat en 2011, avec près de 93 % des voix. Cette fois, pour parler de sa victoire face à l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, qui lui disputait le poste, la presse parle de... «sacre».

Elle-même dit avoir «biberonné à l'écologie toute petite». À l'âge de 16 ans, sous l'influence de sa mère prof et de son père cheminot, elle adhère ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant