Ce week-end, redoublez de prudence sur les routes

le
0
Ce week-end, redoublez de prudence sur les routes
Ce week-end, redoublez de prudence sur les routes

C'est une triste tradition : les week-ends de la Toussaint sont parmi les plus meurtriers de l'année sur les routes. L'an passé, 32 personnes ont perdu la vie à cette période. Un trafic très dense, des conditions météo souvent défavorables et des journées plus courtes expliquent l'augmentation des accidents. Il faudra donc redoubler de prudence, d'autant que les automobilistes du Nord de l'Europe (Belgique, Luxembourg et Grande-Bretagne), dont les vacances scolaires s'achèvent aussi ce dimanche, viendront grossir le flot de la circulation.

Evitez de partir ce soir et de rentrer dimanche soir. Ce jeudi est en effet classé orange par Bison Futé, qui déconseille de prendre le volant à partir de 16 heures et jusqu'à 20 heures dans le sens des départs. Dimanche, la journée sera également classée orange et même rouge dans l'ouest de la France. Mieux vaudra rentrer avant 16 heures ou après 22 heures.

Attention à la météo. Un temps peu clément est hélas à prévoir : pluies continues, vents forts et chaussée mouillée seront au menu d'après Météo France ? à l'exception du Sud. « Le danger est d'autant plus important que le trafic sera en accordéon, tantôt fluide, tantôt dense. S'il y a une mauvaise visibilité et que des conducteurs vont au-delà de 110 km/h sur autoroute, le risque d'accident devient palpable », explique Emmanuel Renard, directeur de l'éducation et de la formation à la Prévention routière.

Gardez vos distances et faites des pauses. Pour faire reculer ce risque, le premier conseil est de respecter les distances de sécurité. « Il faut maintenir un espace d'au moins 2 secondes avec le véhicule qui précède », rappelle Emmanuel Renard. Avant le départ, pensez à bien vérifier la pression de vos pneus. S'ils sont mal gonflés, cela augmente considérablement la distance de freinage. Enfin, guettez le moindre risque de fatigue, notamment la nuit. Une nuque un peu raide, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant