« Ce sont desclassiques qui ne s'éteindront jamais »

le
0
« Ce sont desclassiques qui ne s'éteindront jamais »
« Ce sont desclassiques qui ne s'éteindront jamais »

Propos recueillis Dimanche, Paul Le Guen analysera à chaud dans l'émission « J+1 » (23 h 10) le clasico retransmis sur Canal +, chaîne qu'il a rejointe à la rentrée et où sa pertinence séduit déjà. L'ancien joueur (1991-1998) et entraîneur (2007-2009) de Paris, qui a disputé des PSG - OM d'un autre temps, est l'homme idéal pour évoquer ce clasico. Comment se présente ce clasico selon vous ? PAUL LE GUEN. Il y a un grandissime favori et un outsider, et je pense que le favori va gagner. Si Paris retrouve l'intensité observée contre Arsenal -- un clasico se prête à la retrouver --, Marseille ne pourra pas y résister. Il y a trop de différence pour envisager une surprise. Paris a mis un peu plus de temps à se mettre en route parce que c'est une saison post-Championnat d'Europe et post-Copa America. Une fois lancé, il se détachera. C'est une question de temps. Les saisons après les compétitions internationales, il finira avec 10 à 15 points d'avance. Les années impaires, ce sera avec 20 d'avance. L'arrivée de Rudi Garcia à l'OM peut-elle changer la donne ? C'est un signe d'ambition important. Je garde une affection particulière pour Franck Passi. Les PSG - OM ont-ils perdu leur saveur au fil des ans ? Non. J'étais à Marseille dimanche dernier (pour OM - Metz), les gens en parlent encore beaucoup. Même s'il y a un écart de niveau entre les équipes, ce sont des classiques qui ne s'éteindront jamais. Et c'est tant mieux ! Racontez aux plus jeunes : cela ressemblait à quoi un clasico il y a vingt ans ? C'était de l'effervescence, ça bouillonnait, c'était un duel sans merci. C'était très très chaud, avec des règles d'arbitrage différentes. C'était plus laxiste (il sourit). Avec l'arbitrage d'aujourd'hui, on aurait peut-être obtenu de meilleurs résultats. L'âge d'or du PSG, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant