« Ce sera très serré entre Juppé, Sarkozy et moi »

le
1

Votre remontée dans les sondages, à quoi l'attribuez-vous ? Il n'y a pas de remontée dans les sondages parce que les sondages ne valent rien. Je constate qu'il y a une dynamique de progression, je le sens sur le terrain depuis un certain temps. Le match de la primaire se jouera de façon très serrée entre Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et moi. Seul mon projet peut redresser le pays. Selon des écoutes réalisées pendant la campagne des municipales à Paris en 2013, Bernard Squarcini, l'ex-patron du Renseignement intérieur, a demandé à Nathalie Kosciusko-Morizet de vous « tuer », politiquement bien sûr. Réclamez-vous, comme Rachida Dati, l'exclusion de NKM de la primaire ? Je ne demande l'exclusion de personne. Mais toutes ces rumeurs éclairent d'un jour extrêmement désagréable une certaine façon de faire de la politique. Le ralliement de Valérie Pécresse à Alain Juppé, c'est une trahison ? Je suis déçu, mais sans doute est-elle encore plus gênée que moi. Il y a encore peu de temps, elle disait qu'elle hésitait entre Nicolas Sarkozy et moi, et qu'Alain Juppé ne correspondait pas à ses attentes... Je vois bien que lorsque tous les matins on présente Juppé comme le grand favori, ça peut peser sur les esprits. Mais Valérie Pécresse se trompe, parce que je serai au second tour. Au sujet des confidences de François Hollande, seriez-vous prêt, comme Eric Ciotti, à saisir la justice pour violation du secret-défense ? François Hollande n'est jamais devenu chef de l'Etat, il a un problème d'autorité, de dignité. Sa conception du pouvoir est floue. La démarche de M. Ciotti est vaine, puisque le président bénéficie d'une immunité. La seule procédure qui peut être conduite, c'est celle de la destitution, mais elle n'a aucune chance d'aboutir, puisque la majorité du Parlement est nécessaire. Reste que je trouve choquant que le sujet ne soit pas débattu. Quand ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 7 mois

    Juppé et Sarko sont responsables du désastre en Libye. Sarko a remis la France dans l'Otan et Juppé est russophobe, atlantiste et pro islamique. Fillon a compris toute l'importance de renouer notre partenariat avec la Russie, pas Juppé.