Ce qui va changer à la rentrée

le , mis à jour à 06:16
0

L'accord, scellé hier entre étudiants et présidents d'universités, doit déboucher avant décembre sur une loi qui changera la donne dès septembre pour les étudiants actuellement en troisième année de licence.

 

La sélection devient la règle

 

Jusqu'ici, chaque titulaire d'une licence pouvait s'inscrire en première année de master (M1), mais dans au moins 40 % des formations, le couperet tombait en deuxième année (M2), avec une sélection faite en catimini et sans transparence par les facs. Ce système laissait des jeunes le bec dans l'eau à bac + 4, sans diplôme. Désormais, les universités auront le droit de recruter leurs étudiants dès l'entrée en master (M1), selon des critères choisis par chacune. Certaines filières peu demandées resteront ouvertes à tous, d'autres sélectionneront sur dossier ou organiseront un concours d'entrée. Toutefois, deux filières parmi les plus surchargées dérogent à la réforme : le droit et la psychologie. Leur cas, plus épineux, a été mis de côté pour qu'aboutissent les négociations.

 

Droit à poursuivre ses études

 

La loi instaure un droit à la poursuite d'études pour tous les étudiants. Un jeune qui n'aurait pas été admis dans le M1 de son choix pourra se tourner vers le rectorat. Il devra lui proposer trois cursus possibles, dont l'un « dans son établissement d'origine », a précisé hier Najat Vallaud-Belkacem. Les propositions aux jeunes recalés se feront « en cohérence avec leur projet professionnel et leur licence d'origine », explique-t-on à la Fage et à l'Unef. Ce nouveau droit est politiquement très important pour le gouvernement et les organisations étudiantes, qui ne pouvaient accepter l'idée d'une sélection à la fac sans contrepartie. Mais sa traduction concrète comporte encore des zones d'ombre, notamment en cas de désaccord entre un jeune et le rectorat sur l'orientation proposée.

 

Certains devront ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant