Ce qui se cache derrière les 100 milliards de baisse des dépenses de la droite

le
46
Chacun des trois principaux candidats à la primaire veut baisser les dépenses publiques de 100 milliards d'euros. Un chiffre colossal.
Chacun des trois principaux candidats à la primaire veut baisser les dépenses publiques de 100 milliards d'euros. Un chiffre colossal.

100 milliards. La baisse de la dépense publique promise par Alain Juppé, François Fillon* et Nicolas Sarkozy de 2017 à 2022 est impressionnante.

Pour autant, cette ambition, validée mercredi par Les Républicains lors d'une convention sur la dépense publique et la fiscalité, ne doit pas être prise au pied de la lettre. Il ne s'agit pas de diminuer la dépense publique de 100 milliards en valeur absolue. Ce serait tout bonnement impossible. Les principaux candidats de la droite veulent en fait infléchir de 20 milliards par an la hausse tendancielle de la dépense publique observée d'année en année. En clair, ralentir son rythme de progression.

L'ampleur réelle de l'effort promis dépend avant tout de la période de référence retenue. Une période qu'ils ne précisent évidemment pas, ce qui entretient le flou sur la réalité du slogan des « 100 milliards ».

Une progression spectaculaire entre 2007 et 2012

Si les candidats se réfèrent au début de quinquennat de François Hollande, la tâche sera colossale. Sur les trois premières années du mandat de l'actuel locataire de l'Élysée, la dépense publique a en effet progressé de 57,5 milliards d'euros pour atteindre 1 243,4 milliards, soit une hausse de 14,25 milliards en moyenne par an.

Cela voudrait dire que Les Républicains, qui proposent 20 milliards de diminution chaque année,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 il y a 8 mois

    Si le journaliste du Point essaye de nous expliquer que la droite ne pourra pas REDUIRE (voir définition dans n'importe quel bon dictionnaire ) la dépense publique , alors chers confitoyens dites vous bien une fois pour toutes que nous allons à court terme subir le sort des grecs . Mettez vous bien ça en tête. A force de ne pas vouloir eegarder la réalité en face TOUS les français creusent le trou où ils vont tomber prochainement . A bon entendeur !

  • Revlon9 il y a 8 mois

    Veulent dissoudre le Sénat ?!?

  • SuRaCtA il y a 8 mois

    manu331 car ceux qui menerait des plitiques trop différentes nous conduirait aussi dans le mur, il faut réduire massivement la charge de l0état, et quand je vois les promesse sociale de MLP j'ai peine a croire que les chose iraient mieux au plan économique, et dans l'opinion divisions dans le pays en feraient que s'exacerber...

  • SuRaCtA il y a 8 mois

    Après si j'y crois encore... Franchement avec Sarkozy non, Juppé non plus mais je laisse le benefice du doute à Fillion qui est celui de la banque qui me semble le plus courageux...

  • SuRaCtA il y a 8 mois

    manu331 Bruxelles ou l'OTAN n'ont rien à voir avec la supression d'echellon dans les collectivité territoriale, avec les agences de l'état (pour placer les copains) et le Senat, ce sont des choix politique franco-francais comme le fait de voter des budget deficitaire depuis 40 ans.. L'Europe nous impose des contraintes suplémentaires (L'euro et l'impossiblité de dévaluer par exemple), mais la makjeur partie de nos dificultés sont internes !

  • SuRaCtA il y a 8 mois

    Exact M7097610 et godardja, et suprimer le Senat, les départment, les cantons, une bnne partie des agence de l'état et deja vous serez dans les clous...

  • M7097610 il y a 8 mois

    rien que rapatrier les soldats français en ballade aux 4 coins du monde pour sauvegarder les intérêts d'entreprises américaines, c'est 4 à 5 milliards d'économies.

  • dotcom1 il y a 8 mois

    Rien que défaire toutes les lois votées depuis 2012 fera des économies impresisonantes.

  • M7097610 il y a 8 mois

    encore une sarkozette, une bouffonnerie comme toutes celles de 2007 à 2012. Avec Bygmalion, on sait qu'il est incapable de gérer ne serait ce une campagne electorale, encore moins un parti alors l'Etat...on rigole !

  • j.barbe6 il y a 8 mois

    Reformez les regimes speciaux, et le regime des fonctionnaires.Et retraite à 65 ans sauf pour les travailleurs du batiment ou l'espérance de vie est de 10 ans inférieure à la moyenne.