Ce qui a changé pour votre budget et votre quoditien en 2015

le
0

Chaque mois, de nouveaux tarifs et de nouvelles réglementations entrent en vigueur. Le Figaro récapitule les changements de 2015 les plus significatifs pour les consommateurs.

Tarifs du gaz, paiement en espèces, forfait Navigo, prix du timbre... Retrouvez les principales nouveautés qui ont été mises en place en 2015.

• Belle baisse des tarifs du gaz

Au 1er décembre 2015, les tarifs réglementés du gaz ont baissé en moyenne de 1,26 % par rapport au barème en vigueur en novembre 2015. «Cette baisse est de 0,4 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,8 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude, et de 1,3% pour les foyers qui se chauffent au gaz», précise la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Elle répercute l'évolution des coûts d'approvisionnement des opérateurs sur les marchés de gros. Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 9,1 %. Une autre baisse, inférieure à 1%, est prévue au 1er janvier.

• Le compteur électrique «intelligent» Linky arrive chez nous

Le gestionnaire du réseau électrique ERDF a lancé son compteur électrique intelligent Linky, censé faire baisser la facture d'électricité. Les premières poses ont débuté mardi 1er décembre 2015. Entre 2016 et fin 2021, 35 millions de ces compteurs communicants seront installés sur tout le territoire. À noter que les tarifs réglementés ont augmenté de + 2,5 % en moyenne pour les tarifs bleus résidentiels, 0 % pour les tarifs bleus non résidentiels, + 0,9 % en moyenne pour les tarifs jaunes, et de + 4,0 % en moyenne pour les tarifs verts au 1er août.

• Flambée des prix du timbre

La Poste a appliqué une hausse historique de 7% des prix du timbre le 1er janvier dernier. La lettre prioritaire (timbre rouge) est passée de 0,66 à 0,76 euro, et la lettre verte (timbre vert) de 0,61 à 0,68 euro. Les prix augmenteront à nouveau en 2016, certes moins rapidement, avec une augmentation de 3,6% à compter du 1er janvier. La Poste demandera donc 0,70 euro pour l'envoi d'une lettre verte (au lieu de 0,68 euro aujourd'hui). Expédier une lettre prioritaire, à timbre rouge, coûtera 0,80 euro, contre 0,76 euro actuellement. Les ménages dépensent environ 48 euros par an en moyenne en produits postaux, ce qui représente 4 euros par mois.

• Hausse de 2,6% des tarifs de la SNCF en 2015

Chaque année, la SNCF réévalue les tarifs plafonds de ses trains TER, Intercités et TGV. Fin 2014, l'opérateur ferroviaire a annoncé que cette hausse serait de 2,6% sur les tarifs pleins sur les TGV et les Intercités à réservation obligatoire. Les prix d'appel (Prem's) et celui des cartes de réduction devaient rester inchangés.

• Un pass Navigo à 70 euros pour les Franciliens

Depuis le 1er septembre, le prix de l'abonnement aux transports publics (métro, bus, RER, tramway) est identique dans toutes les zones d'Île-de-France (770 euros pour un an, 70 euros pour un mois). Cette mesure concerne 3,8 millions de Franciliens abonnés aux transports en commun.

• La course en taxi majorée de 1%

Le gouvernement a autorisé à partir du 1er janvier une nouvelle hausse des tarifs des taxis. Les chauffeurs ont pu augmenter leurs prix de 1%. Le tarif minimum d'une course, majorations et suppléments inclus, est fixé à 7 euros. Depuis 2008, le prix d'une course aura ainsi augmenté de 22,75%. Cette majoration est répartie entre les trois composantes de la course (prise en charge, indemnité kilométrique, heure d'attente ou de marche lente).

• Libéralisation du transport par autocars

C'est l'une des dispositions majeures de la loi Macron. La libéralisation du transport par autocars bouleverse l'offre de transports sur le territoire français. En un mois, 250.000 personnes avaient voyagé en car, 700 emplois avaient été créés et 75 villes étaient desservies ...

• La tarification des numéros surtaxés plus claire

Finis les fameux numéros «Audiotel», «Azur», «Vert» ou «Indigo», la tarification des appels vers ces numéros spéciaux (commençant par 08 ou courts - de type 36 XX - ou encore les appels aux renseignements, de type 118 XXX) est simplifiée. Désormais, il n'y a plus que trois formats de numéros spéciaux, et un code couleur pour chacun. Finis aussi les tarifs différenciés jour-nuit, ou le week-end. De la même manière, les appels seront facturés au même prix, qu'ils soient émis d'un portable ou d'un fixe.

• Les paiements en espèces plafonnés

Le plafond de paiement en espèces auprès des professionnels a été abaissé à 1000 euros depuis le 1er septembre (contre 3000 euros auparavant). «La première volonté, c'est de faire reculer le cash et l'anonymat dans l'économie française. Nous avons besoin de pouvoir tracer les opérations suspectes très en amont. Il faut resserrer les mailles du filet», a expliqué le ministre de l'Économie, Michel Sapin.

• Le taux du livret A abaissé à 0,75%

Le taux du livret A est passé à 0,75 % à partir du 1er août 2015 (contre 1 % précédemment). Soit son plus bas niveau historique.

• Un nouveau calendrier pour les soldes

Depuis le 1er janvier, les soldes saisonniers (dates fixes) durent 6semaines en hiver et 6 semaines en été (contre 5 semaines auparavant) tandis que les 2 semaines supplémentaires de soldes flottants (dates libres) par an ont été supprimées.

• Affichage des prix des médicaments

La vente de médicaments en pharmacie est soumise à de nouvelles règles d'affichage des prix depuis le 1er juillet 2015, notamment concernant les différents régimes de prix (médicaments remboursables au prix réglementé et ceux, non remboursables, dont le prix est librement fixé par le pharmacien). Ces règles ne s'appliquent pas à la vente à distance de médicaments.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant