Ce que risquent les ministres à ne pas décrocher pendant leurs vacances

le
0
Les membres du gouvernement ont été sommés de ne pas décrocher à 100% pendant leurs vacances. Mais ne pas couper du tout peut s'avérer contre-productif, voire risqué.

«Dis-lui qu'on va tous être crevés et qu'on a besoin de vacances.» Depuis quelques jours, ce refrain semble se faire entendre chez les ministres, d'après quelques indiscrétions. Mais aucun n'a osé le dire à François Hollande. Le président leur a donné des consignes claires pour leurs deux semaines de vacances, entre le dernier Conseil des ministres du 2 août et le séminaire gouvernemental du 19. Rester constamment joignables, pouvoir revenir à Paris dans de brefs délais, organiser une permanence dans leur ministère, prévoir quelques déplacements thématiques... Des instructions que même le premier ministre a contestées, préconisant «une vraie semaine de repos». En vain. Le chef de l'État ne veut pas réitérer la mauvaise séquence de l'été dernier, où la majorité, à peine arrivée au pouvoir, ava...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant