Ce que Marseille peut tirer de son vide-grenier

le , mis à jour à 15:00
0
Ce que Marseille peut tirer de son vide-grenier
Ce que Marseille peut tirer de son vide-grenier

Aux yeux de ses supporters, l'opération dégraissage de l'OM n'aura certainement pas de grande résonnance. Pour le prochain Mercato, l'arrivée d'une pointure en attaque cristallise les attentes, et l'enveloppe de 40 millions d'euros préparée par les dirigeants phocéens pour trouver son buteur star a de quoi faire frissonner.

Aux yeux de ses supporters, l'opération dégraissage de l'Olympique de Marseille n'aura certainement pas de grande résonance. Pour le prochain Mercato, l'arrivée d'une pointure en attaque cristallise les attentes, et l'enveloppe de 40 millions d'euros préparée par les dirigeants phocéens pour trouver son buteur star a de quoi faire frissonner.

Mais le vide-grenier annoncé par nos confrères de L'Equipe dans son édition du jour pourrait marquer, tout autant, un nouvel élan dans le développement du « Champions Project ».  Financièrement, et comme pour toutes les braderies, la grande lessive n'offrirait que de petites perspectives. Avant d'avoir les yeux plus gros que le ventre, Marseille aurait tout intérêt à recruter malin. Dans une liste exhaustive, nous avons dressé une liste de potentielles recrues que le club pourrait cibler en tirant profit de son ménage. Explications.

Une enveloppe de 12 millions d'euros pour l'OM

Parmi le grand nombre de joueurs sur le départ cet été, trois ne rapporteraient rien à l'OM. Les contrats de Brice Samba, Abou Diaby et Rod Fanni arrivent à expiration en juin prochain, même si les dirigeants phocéens peuvent activer une clause pour prolonger l'aventure du défenseur d'une saison supplémentaire. Leur valeur marchande est donc inexistante, même s'ils allègeraient la masse salariale d'environ 200 000 euros bruts mensuels.

Pour espérer tirer un profit financier, le board olympien devra compter sur les ventes de Karim Rekik, Tomas Hubocan, Henri Bedimo, Mateus Doria, Saîf-Eddine Khaoui ou Bouna Sarr, pour une somme totale approchant les 12,3 millions d'euros, selon les estimations de Transfermarkt. Si le club parvient à boucler toutes ces départs, il réduirait substantiellement le poids des rémunérations mensuelles, à hauteur d'environ 930 000 euros, à en croire les chiffres avancés par OM Forum.

Quels joueurs à ce prix-là ?

Si une telle enveloppe n'offre pas un panel de possibilités très élargi, elle laisse une belle place au bon coup. A titre d'exemple, le Sporting Portugal a investi, l'été dernier, une dizaine de millions d'euros sur Bas Dost. L'attaquant néerlandais survole le classement des buteurs de Liga Nos, avec 24 buts en 27 matchs. Avec un chèque de 12 millions d'euros, Dortmund a convaincu Lorient de lâcher Raphaël Guerreiro, auteur de prestations remarquables avec les Borussen. Pour un million de moins, l'AS Monaco s'est offert Kamil Glik, qui compte aujourd'hui comme l'un des tous meilleurs défenseurs centraux de Ligue 1.

Avec un montant similaire, l'OM a donc toutes les bonnes raisons de tenter pareil coup pour renforcer n'importe quelle ligne. En défense, le polyvalent Kevin Vogt, titulaire à Hoffenheim, deuxième meilleure défense de Bundesliga derrière celle du Bayern Munich, serait une cible intéressante. Au milieu de terrain, les dirigeants marseillais pourraient tenter le pari Enzo Pérez, valeur sûre chahutée par la situation délicate actuellement traversée par le FC Valence. En attaque, Gerard Moreno, auteur de 11 buts cette saison en Liga avec l'Espanyol Barcelone, présente toutes les qualités pour épauler le goleador tant attendu. Celui pour qui Marseille évitera les calculs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant