"Ce que je retiens, c'est qu'il a tapé dans l'½il de Deschamps"

le
0
"Ce que je retiens, c'est qu'il a tapé dans l'œil de Deschamps"
"Ce que je retiens, c'est qu'il a tapé dans l'œil de Deschamps"

En déclarant suivre Kalidou Koulibaly, international sénégalais, Didier Deschamps a commis une sacrée boulette. Mais il a aussi mis un joli coup de projecteur sur le défenseur central de Naples. Son agent, Bruno Satin, nous explique comment cela se passe depuis.

Bonjour Bruno. Où étiez-vous dimanche soir quand Didier Deschamps a parlé de Koulibaly comme d'un "possible renfort chez les Bleus" ? Je n'étais pas devant la télé, mais j'ai assez vite été mis au courant, vous vous en doutez. Il y a une info qui a dû échapper à la DTN. Il a fait le Mondial U20 en 2011 en Colombie où il était titulaire (avec Lacazette, Kakuta, Grenier et Griezmann, la France s'est inclinée en demies contre le Portugal, nldr), ils ont dû rester là-dessus. Je sais qu'ils le regardaient d'un œil depuis longtemps, mais comme énormément de joueurs sont suivis. Cette saison, le fait qu'il soit à Naples, qu'il ait franchi un palier, ça a dû les pousser à ressortir la fiche, sans l'actualiser...

Parce que depuis, Koulibaly a joué plusieurs matchs avec les A au Sénégal, c'est ça... Oui, mais il faut être honnête, à part la CAN, on ne suit pas vraiment le foot africain en France. « Il faut être honnête, à part la CAN, on ne suit pas vraiment le foot africain en France. »Vous pensez bien que les éliminatoires à Madagascar, ce n'est pas relayé. Alors de là à se procurer les feuilles de match pour regarder s'il n'y a pas des joueurs à enlever des fichiers pour l'équipe de France... Il ne faut pas non plus trop en faire, cela reste anecdotique.

Quand Deschamps pense à Koulibaly, 24 ans, sénégalais
Comme il n'a pas choisi le Sénégal de suite, on imagine que ça n'a pas été simple pour lui. Ça fait des années qu'il était sollicité. Pour faire son choix, cela s'est fait en étapes. À la relégation de Metz en National, il est parti à Genk et n'a plus été appelé en sélection de jeunes chez les Bleus. Les dirigeants du Sénégal, eux, le relançaient constamment. Et l'année suivante, le club belge recrute Kara Mbodj, qui forme actuellement la charnière sénégalaise avec lui (et qui évolue désormais à Anderlecht, ndlr). Ils s'entendaient très bien et après chaque entraînement, il ne pouvait pas s'empêcher de lui glisser un petit mot sur la…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant