Ce que feront les magistrats du futur

le
2
Un comité de pilotage a jusqu'au 10 janvier pour dessiner la justice de demain à travers cinq ateliers.

Plus directe, plus proche, plus didactique. Voilà ce à quoi doit ressembler la justice au XXIe siècle, pour la Place Vendôme. Christiane Taubira doit se rendre lundi à Orléans (Loiret), pour promouvoir ses travaux. Un comité de pilotage présidé par Martine Comte, première présidente de la cour d'appel d'Orléans, et Dominique Le Bras, procureur général de Rouen, a jusqu'au 10 janvier pour dessiner la justice de demain à travers cinq ateliers.

Depuis la réforme de la carte judiciaire réalisée par Rachida Dati - et la suppression de nombreux tribunaux -, le chantier de la «proximité» de la justice est resté en suspens. Plusieurs rapports ont notamment proposé de favoriser l'accès des citoyens au juge pour le contentieux familial. À l'étude, aussi, l'idée d'améliorer l'information sur les jugements rendus.

Pour désengorger les tribunaux, le comité de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 2 nov 2013 à 14:27

    floren75...ENFIN...ils ont décidé de se mettre au travail, d'arrêter de faire grève (alors statutairement interdit), de palabrer autour de la machine à café ou autre, de cesser d'avoir des vacances plus longues que celles des enseignants avec des salaires 4 fois plus élevés et de cesser d'avoir des activités connexes pour se délasser ou gagner plus d'argent (participer à des conférences, donner des cours, faire de la politique etc.) ? Bravo ! Mais qui peut y croire, à part les gogos ?

  • cavalair le samedi 2 nov 2013 à 00:40

    Je crois qu'ils n'ont pas encore compris que l'on ne veut plus de cette justice socialiste et franc maconne que l'on nous sert depuis plus de 40 ans. Dehors les p.ou.ris juges franc mac y compris