Ce que coûtent les plus belles adresses en Italie

le
0

Combien faut-il débourser pour la Dolce Vita de luxe ? Une étude publiée par Engel & Völkers dévoile les adresses les plus chères dans cinq villes italiennes: Rome, Venise, Milan, Vérone et Florence.

La Dolce Vita, une cuisine haute en couleurs mais aussi... de superbes demeures de charme. L’Italie séduit également par ses bâtisses de luxe aux allures colorées et chaleureuses. Certes, les cités italiennes ne figurent pas parmi les villes les plus chères du monde telles que New-York, Londres ou encore Hong-Kong, et pourtant. Son immobilier de luxe a fière allure et les propriétés haut de gamme séduisent de nombreux acheteurs aussi bien italiens que venus de l’étranger. En effet, une récente étude publiée par le réseau immobilier Engel&Völkers révèle les adresses les plus prisées parmi les métropoles italiennes les plus chères.

À Rome, les résidences de luxe peuvent se vendre jusqu’à 20.000 euros le mètre carré

20.000 euros, c’est à ce prix que peut se négocier le mètre carré au cœur de la capitale. Sans surprise, Rome tient la première place dans le classement des adresses résidentielles les plus chères du pays. Dans les quartiers les plus prisés comme la Piazza di Spagna, la Via Condotti ou encore la Via del Babuino, les bâtiments historiques font le bonheur des acquéreurs, toujours à 90% italiens durant le premier semestre 2016. Les vieilles pierres ne sont d’ailleurs pas le seul atout séduction de l’immobilier romain haut de gamme, la présence d’équipements modernes, d’une place de stationnement réservée ou encore mieux, d’une superbe vue sur les toits sont des critères très appréciés.

Les appartements vénitiens prisés des acheteurs étrangers

Imaginez-vous accoudé au balcon d’un superbe appartement vénitien, perché à quelques mètres au-dessus du Grand Canal, avec vue sur les gondoles. L’attractivité immobilière de la belle Venise n’est pas non plus en reste. Sur ces bords de rive, les acquéreurs fortunés peuvent devenir propriétaires de beaux appartements en copropriété pour des prix atteignant les 15.000 euros/m². Forcément avec de tels paysages, les balconnets romantiques et toit-terrasse sont particulièrement appréciés, de même que les belles hauteurs sous plafond. Ici, Mauro Lozza, Directeur de Engel & Völkers à Venise note que «dans la Cité des Ponts, le marché immobilier est marqué par une forte demande internationale et des prix élevés pour les résidences secondaires».

Entre 8.500 et 13.000 euros/m² à Milan, Vérone et Florence

Ces trois villes figurent également dans le top 5 des adresses résidentielles les plus chères d’Italie. À Milan par exemple, la capitale de la mode et de la finance compte des quartiers très prestigieux comme celui de l’Opéra, «la Scala» ou encore le Quadrilatero della Moda. Ici, les appartements de haut standing aux influences à la fois historiques et contemporaines y sont vendus à plus de 13.000 euros/m², à côté de spacieux penthouses dans les rares gratte-ciel de la ville. Même tendance dans la ville de Roméo et Juliette près de Piazza delle Erbe - la vaste place la plus ancienne de Vérone. C’est seulement une fois dans la jolie Florence que le prix des adresses résidentielles de luxe s’abaisse un peu pour avoisiner les 8.200 euros/m².

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant