Ce que coûte vraiment une cyberattaque : 772 942 euros !

le
1
Salle de contrôle d'une entreprise spécialisée en cybersécurité (image d'illustration).
Salle de contrôle d'une entreprise spécialisée en cybersécurité (image d'illustration).

907 053 dollars en moyenne, soit près de 773 000 euros... Tel est, aujourd'hui, le coût moyen d'une attaque informatique. Ce chiffrage résulte d'une étude réalisée par le cabinet de conseil NTT Com Security, filiale de la compagnie japonaise Nippon Telegraph and Telephone Company (NTT), auprès d'un millier d'entreprises à travers le monde (dont plus d'une centaine en France). Il traduit l'ampleur des dommages qu'occasionne désormais la moindre cyberattaque.

Commandité par la société japonaise, spécialisée dans la gestion de crise et la sécurité informatique, ce rapport réalisé par le Britannique Vanson Bourne au dernier trimestre 2015 révèle que les agressions numériques dont sont victimes les entreprises sont de plus en plus difficilement détectables et affectent les réseaux de manière plus durable que par le passé. « Il faut aujourd'hui cinq semaines pour identifier une attaque, et neuf semaines pour s'en remettre », énonce Pierre-Yves Popihn, directeur technique de l'antenne française de NTT Com Security, qui a racheté récemment le cabinet français Integralis et qui compte une cinquantaine de salariés dans l'Hexagone.

À l'en croire, les entreprises doivent régulièrement auditer leurs dispositifs pour déceler les éventuelles failles de sécurité, car « plus l'intrusion est prise tôt, plus vite les serveurs repartent et moins cher est l'intervention technique de remise en état du réseau »,...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 18 fév 2016 à 10:56

    Vous irez faire comprendre à la direction générale d'une boutique que la sécurité est essentielle.....c'est prêcher dans le désert. Ces ahuris ne comprennent l'utilité lorsque leur système informatique est complétement hors service.