Ce que change le nouveau régime des introductions en Bourse

le
0
La réforme exige notamment de maintenir une tranche à destination des investisseurs particuliers. (© DR)
La réforme exige notamment de maintenir une tranche à destination des investisseurs particuliers. (© DR)

Le nouveau régime des introductions en Bourse découle du rapport d'un groupe de travail remis à l'Autorité des marchés financiers (AMF) en décembre dernier, à la suite d'une consultation de place. Membre de la direction des émetteurs de l'Autorité, Jean-Sébastien Puthod a rappelé les nouvelles dispositions de cette «position» de l'AMF en date du 21 janvier dernier, lors d'une réunion organisée par l'association de gestion financière IMA (France).

- La réforme exige de maintenir une tranche à destination des investisseurs particuliers.

- Elle prévoit une plus grande flexibilité dans les règles d'encadrement du prix de l'offre, en l'occurrence la possibilité de sortir au prix maximum. Dans ce cas, l'AMF demande qu'au plus tard trois jours de Bourse avant la clôture de l'offre, une information soit donnée au marché, par voie de communiqué, sur une fourchette de prix d'une amplitude maximale de +/-15%, autour d'un prix pivot, au lieu de 10% antérieurement. L'introduction en Bourse, en février dernier, d'une partie de la participation d'Eurazeo dans Elis, le spécialiste de la blanchisserie industrielle, en a profité.

- L'AMF n'impose plus aux sociétés de présenter des critères d'appréciation de la fourchette de prix dans leur prospectus.

- Une nouvelle disposition donne aux investisseurs individuels le pouvoir de révoquer, à tout moment,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant